Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2245 fois

Moyen Orient -

La Jordanie refuse d'être une patrie de substitution pour les Palestiniens

Par

Le ministère des Affaires étrangères jordanien a convoqué hier l’ambassadeur israélien à Amman, pour protester contre les déclarations d’un membre de la Knesset appelant à faire de la Jordanie, une patrie de substitution pour les Palestiniens. La Jordanie a exprimé son refus catégorique d’une telle proposition.

Nacer Jawda, ministre des Affaires étrangères jordanien, a signifié à l’ambassadeur israélien "la protestation de la Jordanie et son refus catégorique des discussions qui se sont déroulées à la Knesset, appelant à deux Etats pour deux peuples, sur les berges du fleuve Jourdain". L’objectif est de faire de la Jordanie un Etat pour les Palestiniens.

Arbih Dad, membre d’extrême droite de la Knesset, a recommandé aux Palestiniens "d’avoir une patrie de substitution et propose que ce soit la Jordanie au lieu de la Palestine. Cette proposition est de nature à assurer la sécurité d’Israël et à répondre à la demande de la communauté internationale pour la création d’un Etat palestinien"

Le ministre des Affaires étrangères jordanien a exprimé sa vive condamnation de ces propos et a appelé Israël clarifier officiellement sa position à ce sujet.

Il a réaffirmé la position de la Jordanie prônant "l’instauration d’un Etat palestinien indépendant et viable sur le territoire palestinien, ce qui constitue un intérêt jordanien suprême". La Jordanie soutient la création d’un Etat palestinien sur la base de la solution de deux Etats, l’initiative de paix arabe et les références internationales dans le cadre d’une solution régionale globale. La Jordanie et Israël sont liés par un traité de paix depuis 1994.

Abdallah II, roi de Jordanie, a exprimé, à maintes reprises, le refus de son pays de la solution d’une patrie de substitution, qui vise à faire du Royaume dont les Jordaniens, d’origine palestinienne, constituent la moitié de la population, une patrie d’échange pour les Palestiniens.

Source : http://www.gnet.tn/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Moyen Orient

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Al Quds al Arabiyy

Même date

27 mai 2009