Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2413 fois

Israël -

La Knesset approuve le projet de loi incriminant toute négation d’Israël en tant qu’État juif

Par

Mercredi, la Knesset a approuvé en première lecture un projet de loi qui incriminerait toute négation publique d’Israël en tant qu’État juif, et que cette négation serait punie d’une sanction pouvant aller jusqu’à un an de prison.

Le projet de loi est l'un des nombreux projets de loi présentés par les députés d’Extrême-Droite de la Knesset réclamant des lois racistes qui nie l'existence même des Arabes et des Palestiniens dans leur patrie.

Le projet de loi veut que tous les citoyens israéliens, y compris les Arabes et les Palestiniens, reconnaissent Israël en tant qu’«Etat juif démocratique».

Tout acte ou publication qui niera «l'identité» d'Israël en tant qu’État juif sera considéré comme un sujet qui pourrait provoquer des «actes de haine et de manque de loyauté".

Le projet de loi a été approuvé par 47 députés alors que 34 ont voté contre. Le porte-parole de la Knesset, Reuven Rivlin, appartenant au Likoud, s’est abstenu.

Le projet de loi controversé était présenté pour la première fois par le député d’extrême-Droite de la Knesset, Zevulun Orlev, appartenant au parti Beit Hayehudi (Patrie Juive).

Le nouveau projet de loi doit être approuvé à trois autres reprises par la Knesset et par une commission d'examen avant qu'il ne devienne loi, a déclaré le quotidien israélien, Haaretz.

Orlev a proposé cette loi, en la reliant à l'ancien député, Azmi Bishara, qui a démissionné de la Knesset et quitté le pays en 2007.

Bishara est accusé par Israël d’"aide à l'ennemi», parce qu'il s'est rendu au Liban et en Syrie.

D’autre part, le député du Meéretz, Haim Oron, a vivement dénoncé le projet de loi en déclarant que cela était considéré comme «la création d’une police de la pensée".

Dimanche, la Knesset a voté une loi interdisant les commémorations de la Nakba, «la Catastrophe» qui a forcé les Palestiniens à quitter leur patrie afin de permettre la création d’Israël.

Le projet de loi a été dénoncé par Naomi Chazan, président du Fonds du Nouvel Israël, en déclarant que ce projet de loi foule aux pieds les sentiments des Palestiniens qui ont perdu leurs terres, et nuit aux efforts pour parvenir à une co-existence.

Plusieurs organisations des droits civiques en Israël ont déclaré que ce projet de loi pourrait nuire aux droits des citoyens arabes.

En outre, un projet de loi présenté cette semaine par le Ministre des Affaires Etrangères israélien, Avigdor Lieberman, du parti d’Extrême-Droite, Yisrael Beiteinu, imposerait aux Arabes de prêter serment de fidélité à Israël en tant qu’État juif avant de pouvoir obtenir des cartes d'identité et la citoyenneté.

Source : http://www.imemc.org/article/60576

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Racisme

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

28 mai 2009