Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2780 fois

Palestine 48 -

La Knesset israélienne étend la loi raciste contre les familles palestiniennes

Par

La Knesset israélienne (parlement) a avalisé le jeudi 3 juillet l'extension de la loi raciste déniant aux familles palestiniennes le droit de se réunir entre entre elles. Les organisations pour les Droits de l'Homme et pour le Droit ont fermement condamné la loi, et l'ont décrite comme une violation flagrante des droits humains de choisir ses partenaires de vie.

La loi est principalement comprise pour briser les familles palestiniennes car elle ne reconnaît pas l'union des couples palestiniens si l'un des partenaires était un résident des terres occupées en 1948, et si l'autre réside en Cisjordanie ou à Gaza.

Les sources légales palestiniennes ont exprimé l'avis que l'extension de la loi pour la cinquième année était un prélude pour faire une loi permanente dans le but de disperser des centaines de familles palestiniennes.

« Même pendant l'époque du régime d'apartheid en Afrique de Sud, la cour suprême y avait aboli une loi similaire et admis qu'il n'était pas possible de séparer un mari de sa femme ou un couple de ses enfants », a dit le député arabe de la Knesset, Jamal Zahalka, pendant la session de la Knesset.

« Vous devriez retenir les leçons de l'Afrique du Sud, et vous devriez savoir que la cour raciste [dans ce pays africain] a interdit ce que vous essayez d'imposer aux arabes », a souligné Zahalka en s'adressant aux membres de la Knesset, ajoutant que « cette loi met à jour la noirceur de ceux qui ont formulé et soutenu cela ».

De plus, a insisté Zahalka, « la Knesset ne peut pas justement se vanter d'être une démocratie pendant qu'elle décrète des lois racistes. Ce qui est en train d'arriver maintenant en effet est une sérieuse détérioration sur la route de l'apartheid qui est pavée d'une série de lois décrétées par la Knesset chaque semaine ».

Poursuivant les remarques de Zahalka, Saed Naffa'a, un autre député arabe de la Knesset, a montré que la loi était une violation flagrante des droits civils des arabes, décrivant la loi comme une discrimination claire entre les jeunes arabes et les jeunes israéliens puisqu'elle n'est pas appliquée aux colons israéliens en Cisjordanie .

Naffa'a a aussi méprisé les raisons de sécurité mises en avant par la Knesset pour justifier la loi, en disant « la simple existence d'une telle loi d'apartheid dans la constitution israélienne voudrait simplement dire qu'Israël est un état raciste. Est-ce cet état que vous voulez ? »

Pour sa part, Mohammed Baraka a souligné que ceux qui ont préparé une loi aussi raciste devraient comparaître devant un tribunal international, insistant sur le fait que bien que la cour suprême israélienne ait rejeté une telle loi et mis en garde contre se mauvaises répercussions, le gouvernement israélien d'occupation voulait à tout prix imposer une telle loi raciste.

« Il n'y a qu'en Israël que l'amour et le mariage sont considérés comme des menaces pour la sécurité, ce qui en soi est une claire hallucination qui détruit la vie de centaines de familles arabes », a dit Baraka.

Enfin, il a attiré l'attention [sur le fait que] « le bloc de la majorité dans la Knesset et dans le gouvernement, qui impose les lois qu'il veut, devrait se souvenir qu'il ne restera pas toujours en place ».

Source : Palestine Info

Traduction : MM pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Racisme

Même auteur

Palestine Info

Même date

6 juillet 2008