Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3056 fois

Gaza -

La Ligue arabe pour une zone d'exclusion aérienne à Gaza

Par

LE CAIRE (Reuters) - La Ligue arabe a exhorté dimanche les Nations unies à imposer une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la bande de Gaza, ainsi que la levée du blocus israélien de ce territoire, après un regain de violence qui fait craindre une escalade plus importante.

Dix-neuf activistes et civils palestiniens ont été tués lors d'opérations de représailles israéliennes déclenchées après le tir d'un missile antichar sur un car scolaire israélien jeudi dernier.

Condamnant l'agression "brutale" d'Israël à Gaza, les délégués permanents de la Ligue arabe ont appelé l'Onu à réunir le Conseil de sécurité. Cette réunion aurait pour objet de mettre fin au siège de l'enclave côtière et d'imposer à l'armée israélienne une interdiction de survol afin de protéger les civils de la bande de Gaza.

A Jérusalem, un responsable gouvernemental israélien qui a requis l'anonymat a rejeté cet appel, soulignant que la Ligue arabe devait avant tout s'assurer de l'arrêt des tirs contre Israël.

"Si la Ligue arabe veut une zone d'exclusion aérienne à Gaza, est-ce qu'elle parle aussi des missiles sol-sol tirés sur les villes israéliennes, des missiles tirés contre des cars scolaires, des obus de mortier tirés sur des fermes ?", a-t-il demandé.

"Si la Ligue arabe veut que l'armée de l'air israélienne arrête de survoler la bande de Gaza, qu'elle s'assure d'abord qu'il n'y ait plus aucune raison d'y envoyer nos avions afin de protéger les citoyens israéliens", a ajouté ce responsable.

La Ligue arabe a par ailleurs encouragé le Soudan à présenter une plainte contre Israël au Conseil de sécurité à la suite d'un tir de missile ayant tué deux personnes près de Port-Soudan. Israël s'est refusé à commenter l'accusation de Khartoum selon laquelle il aurait procédé à ce tir mardi soir.


Ayman Samir et Sarah Mikhail, Philippe Bas-Rabérin et Guy Kerivel pour le service français

Source : reuters.com - 10/04/2011 | 21:09 - 296 mots | | (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp

Source : La Tribune

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Incursions

Même auteur

Reuters

Même date

10 avril 2011