Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3060 fois

Palestine 48 -

La centrale Al-Khadira au nord de Palestine, une source de pollution

Par

L’Association des villes pour l’environnement a publié en "Israël" son rapport annuel. Il résume les données concernant l’environnement de l’année 2009. Il confirme que la centrale électrique Al-Khadira reste la source principale de la pollution au nord de la Palestine.

En effet, souligne le rapport, la centrale fonctionne au charbon. Elle est la cause de la ceinture jaune-grise, très dangereuse, qui apparaît de temps à autre dans le ciel de la région.

Dans la région, il y a eu cinq cents incidents de pollution, pour la seule année 2009. Et la centrale Al-Khadira est la cause de la moitié de ces incidents. De cette centrale continuent à émaner des gaz et des particules dangereux pour la santé.

Et bien que l’Entité sioniste possède la technologie nucléaire, indique le rapport, elle insiste à produire l’électricité en usant des procédés anciens, très polluant pour l’environnement palestinien. Elle use surtout le charbon. Le charbon brûlé, qui est en grande quantité, projette dans le milieu environnant des produits polluants.

En effet, les zones environnantes souffrent d’un taux élevé de maladies dangereuses et d’un taux de mortalité record. En outre, la centrale Al-Khadira participe activement au réchauffement climatique et à l’accélération du changement climatique de toute la Palestine.

Beaucoup d’activistes israéliens viennent manifester contre la centrale Al-Khadira, en particulier les membres du groupe Greenpeace. Face à cette centrale, appartenant à une société israélio-qatarie, ils viennent protester contre les immenses cheminées qui jettent le poison dans le ciel palestinien.

Selon le rapport, ces cheminées jettent des gaz toxiques denses que l’air répand des dizaines de kilomètres plus loin, jusqu’aux villages du nord et de l’ouest de la région de Jénine.

Le village de Tora Al-Gharbia, au nord de la ville de Jénine, dix-huit kilomètres au loin de la centrale Al-Khadira, souffre énormément de ces gaz jetés par les immenses cheminées, des gaz qui se voient à l’œil nu.

En fait, depuis l’an 2000, le cancer a mis fin à des dizaines de vies dans ce petit village dont la population ne dépasse pas quelques milliers d’habitants. Le vent aide ces gaz à venir intoxiquer le climat du village.

Des cheminées de la centrale Al-Khadira émanent également les oxydes NO² et SO². Ces gaz sont la cause principale de la pluie acide qui fait dégât non seulement dans l’environnement le plus proche, mais aussi quelques kilomètres plus loin.

Une nouvelle centrale électrique !

En plus de la centrale Al-Khadira, il y a, à Asqalan, la centrale Rotenberg qui marche également au charbon. Et selon le ministre israélien des infrastructures, les autorités de l’occupation travaillent pour la construction d’une nouvelle grande centrale dans cette zone, qui travaillera aussi au charbon !

Contre ce projet de centrale, durant ces dernières années, l’organisation Greenpeace organise une série de protestations. Elle proteste contre l’utilisation du charbon, un produit nocif pour l’environnement et la santé.

Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Environnement

Même auteur

Palestine Info

Même date

12 novembre 2010