Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3194 fois

Jérusalem -

La division de la Mosquée Al-Aqsa en discussion au parlement israélien

Par

21.10.2014 - La Knesset israélienne (le parlement d'Israël) va reprendre en novembre une discussion très controversée sur la division de la Mosquée Al-Aqsa, le site le plus sacré de l'Islam à Jérusalem, entre les musulmans et les colons israéliens illégaux.

La division de la Mosquée Al-Aqsa en discussion au parlement israélien

تحية للخط الاول المدافع عن حرمة المسجد الاقصى
Hommage aux défenseurs de la sainteté de la mosquée Aqsa

Les discussions font suite aux revendications juives de prier et de pratiquer des rituels talmudiques à Al-Aqsa, une mosquée qui, bien que sous occupation israélienne, est administrée par un Waqf islamique dont est garant le gouvernement jordanien.

En février, la Knesset a tenu un débat enflammé au cours duquel la droite israélienne a essayé de faire passer l'idée qu'Israël devait avoir la souveraineté sur le site.

"Ces débats révèlent les intentions israéliennes de diviser Al-Aqsa, malgré les affirmations israéliennes que le site n'est pas menacé. Ils sont l'indication du camouflage de la politique contre les Palestiniens pour éradiquer des territoires occupés leur patrimoine historique, national et religieux," a dit Shamiul Joarder, directeur des affaires publiques aux Amis d'Al-Aqsa.

La Mosquée Al-Aqsa a été le théâtre de violences terribles au cours des dernières semaines, et les fidèles palestiniens ont dû faire face à l'augmentation des attaques et aux limitations de leur liberté d'entrer dans le secteur et prier dans l'enceinte d'Al-Aqsa.

"Le danger que court la Mosquée Al-Aqsa est réel et présent. Les colons juifs d'extrême-droite ont continuellement lancé des assauts contre le site sous la protection de l'armée et de la police israélienne pendant les fêtes juives - en particulier ces dernières semaines. Les discours prônant la destruction de la mosquée sont de plus en plus véhéments dans la société israélienne," a dit Joarder.

Les Israéliens de droite veulent que la mosquée soit divisée entre musulmans et juifs, ce qui serait une infraction massive à la souveraineté palestinienne sur le site historique. De telles propositions ne sont pas nouvelles. Suite au massacre dans la Mosquée Ibrahim en février 1994, quand un colon israélo-américain a ouvert le feu dans la mosquée d'Hébron, tuant des dizaines de Palestiniens en prière, Israël a pris le contrôle total de la mosquée et y a restreint l'accès des Palestiniens. La mosquée fut ensuite divisée en deux sections, juive et musulmane, et de nos jours l'accès palestinien y est considérablement limité.

Vendredi dernier, la police israélienne a déployé 1.000 soldats et érigé des barrages dans la Vieille Ville de Jérusalem, avant les prières hebdomadaires du vendredi. Les fidèles de moins de 50 ans ont été interdits d'aller prier à la mosquée pendant que les colons juifs avaient un accès libre au lieu saint. Des dizaines de Palestiniens ont été blessés dans les affrontements qui s'en sont suivis avec les forces israéliennes.


La page Facebook de la Fondation al-Aqsa : https://www.facebook.com/iaqsacom


Source : Friends of Al-Aqsa

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Friends of Al-Aqsa

Même date

24 octobre 2014