Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2323 fois

Vallée du Jourdain -

La lente asphyxie des habitants de la Vallée du Jourdain

Par

Les forces militaires israéliennes ont imposé une fermeture totale sur la région de la vallée du Jourdain depuis 2005, séparant littéralement deux millions de Palestiniens de leur source de revenus dans la vallée.

Alors qu'un officiel militaire avait dit à Haaretz qu'aucune intention politique ne réside derrière ces mesures, affirmant que la zone est fermée pour des raisons "sécuritaires", Ehud Olmert a exposé un plan politique qui contredit ces affirmations.

En effet, selon des critiques, le plan politique exposé par le Premier Ministre par intérim confirme la dimension stratégique des mesures de l'armée. Dans ses déclarations, Olmert a affirmé qu'Israël projette de s'emparer de la Vallée du Jourdain, située à l'est de la Cisjodanie, et de l'annexer à Israël.

Un rapport récent des Nations Unies a établi que deux millions de Palestiniens ne peuvent plus entrer dans la Vallée. Elle constitue environ un tiers de la Cisjordanie et inclut le Jourdain, la zone autour de la Mer Morte et les flancs est des montagnes de la Cisjordanie .

Les restrictions de mouvement des Palestiniens de la Vallée du Jourdain ont été imposés au début de l'Intifada en 2000 et ont pris peu à peu de l'ampleur.

Cependant, les fermetures les plus importantes ont été mises en oeuvre après que la responsabilité de la sécurité de la zone de Jéricho ait été soi-disant attribuée à l'Autorité Palestinienne en mars 2005.

Depuis là, les voyageurs palestiniens qui traversaient le pont Allenby (le seul point d'accès direct) ont été empêchés d'entrer dans la Vallée du Jourdain même s'ils se dirigent dans le nord de la Cisjordanie et les villages à proximité du checkpoint. Ils doivent au contraire passer par Jéricho et traverser un grand nombre de checkpoints.

De même manière, les résidents de Jéricho ne peuvent passer à travers le checkpoint Oja, au nord de Jéricho, en direction de la Vallée du Jourdain.

Cette interdiction s'applique également aux milliers de résidents des villes et villages du nord de la Cisjordanie , comme Tubas et Tammoun, qui possèdent des terres dans la Vallée et y ont vécu pendant des années.

Les résidents de la Vallée sont bien entendus liés aux villages du nord de la Cisjordanie par des liens de familles, des possessions communes de terres, le travail, l'école, et les services médicaux et sociaux.

Parmi les personnes durement touchées par l'interdiction, on compte ceux qui ont vécu pendant des dizaines d'années du travail agricole saisonnier pour des Palestiniens de la Vallée ainsi que des milliers de Bédouins et de bergers qui vivent sous tente. Ils sont enregistrés comme résidents de villes et villages à quelques kilomètres à l'est.

De nombreux rapports, y compris un de Bethselem, le centre israélien d'informations sur les droits de l'Homme dans les territoires occupés, révèlent l'existence de quatre checkpoints militaires permanents à l'est de la Cisjordanie . Ces infrastructures assurent que le passage est impossible pour les personnes dont les cartes d'identité ne sont pas incluses dans la liste des résidents permanents de la Vallée du Jourdain.

Seules quelques milliers de personnes qui ont des permis spéciaux de l'administration civiles ainsi que 5000 Palestiniens qui travaillent dans les 19 colonies de la Vallée peuvent passer.

Le quotidien Haaretz a rapporté qu'environ 1500 résidents qui détiennent les permis de l'administration civile (valides pour trois mois et pas toujours renouvelés) sont des résidents des villages autour de Tubas et possèdent des terres et travaillent dans la Vallée du Jourdain.

Quelques centaines d'entre eux sont des professeurs, des travailleurs sociaux et des chauffeurs.
Pour renforcer ces interdictions, les soldats israéliens mènent régulièrement des raids nocturnes dans les villages de la Vallée du Jourdain.

Les Palestiniens qui ne sont pas enregistrés comme résidents sont emmenés derrière le checkpoint de Tayaseer et déposés là.Les troupes confisquent également les cartes d'identité des Palestiniens qui ont des adresses "incorrectes".

Les sources militaires israéliennes, qui ont confirmé ces actes, ont admis les restrictions qu'ils imposent sur les mouvements de la population, affirmant que "c'est le seul moyen de protéger une zone aussi grande que la Vallée du Jourdain".

Les sources ont ajouté que ces procédures sont nécessaires pour protéger qui utilisent la route 90 décrivant la route comme "stratégique".

Les colonies israéliennes dans la Vallée du Jourdain, pour lesquelles cette "protection" a été établie, ont été construites illégalement sur la terre palestinienne depuis 1993.

Source : http://www.pnn.ps/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Vallée du Jourdain

Même sujet

Colonies

Même auteur

IMEMC

Même date

15 février 2006