Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2873 fois

Palestine 48 -

La piscine de Jaffa limite l'entrée des habitants arabes

Par

Les comités des quartiers juifs ont trouvé un moyen original et sujet à controverse pour faire face aux incidents violents avec les clients arabes de la piscine, en leur interdisant l’entrée une journée tous les quinze jours.

Les relations entre les Juifs et les Arabes dans la ville de Jaffa ont toujours été tendues, et les comités des habitants juifs de certains quartiers de Jaffa ont décidé de faire quelque chose, au moins en ce qui concerne la piscine de la ville : une fois tous les 15 jours, l’entrée de la piscine est réservée seulement aux Juifs.

"Les habitants arabes sont à l’origine de violence à la piscine et nous avons dû déterminer ce qu'il fallait faire", a déclaré une source au courant du sujet.

"C'est une piscine de la ville et nous voulons que les gens viennent ici avec leurs enfants, passent un bon moment et profitent de la paix et du calme. C’était arrivé à un point où la violence était quotidienne et la présence de la police (à la piscine) était devenue une habitude."

"Plusieurs habitants ont décidé de se réunir et de faire un geste symbolique afin que les familles juives puissent s'amuser dans une atmosphère détendue", a ajouté la source.

"Je déteste dire cela, j’aimerais que les habitants arabes puissent se joindre à nous pour profiter de la piscine en paix, mais ce n'est pas le cas. Ils cherchent à causer des problèmes, et c'est une honte."

Lorsqu'elle a été interrogée sur la réponse des habitants arabes, la source a répondu: "Il n’y en a pas. Ils peuvent utiliser la piscine le reste de la semaine, ils viennent quand ils le veulent, c’est nous qui ne venons pas en raison de la violence. "

Un autre membre des comités de quartier a expliqué : "La piscine a aussi des jours réservés aux congrégations religieuses, alors c'est quoi le problème? "

Lorsqu’on lui rappelé que la question soulevée était la ségrégation entre les Juifs et les Arabes, la source a feint encore de ne pas voir le problème.


"Partir, n'est pas une option"

Cependant, les habitants arabes du quartier en question ont été moins tolérants face à cette initiative. Le membre de la Knesset, Nadia Hilou (Travaillistes) dit que "le problème de la violence peut être résolu par la mise en place d’un programme, mais pas par la mise en place de restrictions."

"Partir, n'est pas une option. L'année dernière, j'ai demandé au Ministre de la Sécurité Intérieure, Avi Dichter, d’inclure Jaffa dans le projet : 'ville sans violence', et il a répondu que Tel-Aviv-Jaffa ne répondait pas aux critères du programme."

Agbaria Kamal, le président du comité des quartiers d’Ajami et de Jabaliya à Jaffa, a ajouté : "Je suis choqué et scandalisé. C'est du racisme pur et simple… que de décider de refuser l’entrée aux Arabes parce qu'ils sont 'mauvais'. Nous ne pouvons pas accepter que des gens puissent penser cela. Tout fonctionnaire impliqué dans la prise de cette décision devrait démissionner. "

En ce qui concerne les allégations sur le comportement violent de clients arabes de la piscine, Agbaria a réitéré le fait que cela ne devrait avoir aucune incidence sur la piscine : "La police devrait se pencher sur ces questions et définir les choses, mais cela ne saurait affecter la piscine."

Source : http://www.ynetnews.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Apartheid

Même date

16 août 2008