Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3868 fois

Ramallah -

La police de l'Autorité palestinienne réprime violemment une manifestation contre les négociations ; plusieurs blessés et arrestations (vidéo)

Par

Ramallah, 28 juillet 2013 – Cet après-midi, la police de l'Autorité palestinienne (AP) a attaqué des dizaines de manifestants qui défilaient de manière pacifique à l'appel du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) (1) contre la reprise des négociations de l'AP [avec Israël], décrite comme l'indication d'une "volonté profondément dangereuse pour la cause nationale palestinienne de faire des concessions, contre la position du consensus national palestinien et même contre les décisions des institutions de l'OLP elle-même."

La police de l'Autorité palestinienne réprime violemment une manifestation contre les négociations ; plusieurs blessés et arrestations (vidéo)

La répression de la manifestation cet après-midi à Ramallah (Photo Ma'an News)
La manifestation est partie du Club orthodoxe avec environ 200 participants, tous brandissant haut le drapeau palestinien et appelant aux droits des prisonniers et contre ce qu'ils ont appelé un compromis de renoncement des droits palestiniens. Avant que la marche n'atteigne le complexe présidentiel (al-Moqataa), la police a bloqué la route, empêchant la marche de continuer.
 
En quelques minutes, les forces policières ont commencé à attaquer violemment les manifestants à coups de bâtons ; des dizaines de participants et participantes ont été blessés et beaucoup ont dû être transportés à l'hôpital.


 
Les actions de la police furent une attaque délibérée et préméditée contre des manifestants pacifiques, dont des membres du Conseil législatif palestinien (CLP) comme Khalida Jarrar, qui est aussi présidente du Comité pour les Prisonniers au CLP.
 
Selon notre équipe de recherche, une fois que la manifestation a été dispersée, des policiers sont allés à l'hôpital de Ramallah pour inculper les blessés et en arrêter au moins trois, sans leur permettre de recevoir le traitement approprié à leur état. Un autre manifestant aurait également été arrêté.
 
Addameer considère que les actes scandaleux des forces de police sont une illustration de la répression politique que pratique continuellement l'AP contre la population palestinienne en dépit de son droit à exprimer son refus de la politique de l'AP.
 
La manifestation d'aujourd'hui n'est pas sans rappeler la violence rampante utilisée par la police et les forces sécuritaires de l'AP le 30 juin et le 1er juillet 2012 contre des centaines de jeunes protestataires qui manifestaient contre une réunion entre l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et l'ancien ministre israélien Shaul Mofaz.

Addameer condamne avec force l'attaque contre les manifestants et la considère comme une attaque contre la Loi fondamentale palestinienne, ainsi que comme une violation des droits civils et politiques reconnus par l'article 21 du Pacte international de 1976 relatif aux droits civils et politiques et aux articles (18) et (19) qui proclament la liberté d'expression et le droit à la participation politique.

A la lumière de ces violations graves perpétrées contre les manifestants, Addameer demande que :

1. Le gouvernement palestinien et le ministre de l'Intérieur forment une commission d'enquête indépendante qui demande des comptes à tous ceux qui ont ordonné et exécuté les violations et attaques contre les manifestants.
2. La libération urgente et immédiate des personnes arrêtées et détenues.
3. Le respect des droits et des libertés civiles et politiques et l'accélération de la ratification par l'Autorité palestinienne de tous les accords, traités et conventions internationaux et la Convention internationale sur les droits civiques.
 

 
(1) L'appel à manifester lancé par Ahmad Sa'adat, secrétaire général du FPLP emprisonné et torturé dans les geôles sionistes depuis le 14 mars 2006, en anglais, ici.


Photo

Photo

Photos http://www.qudsn.ps/article/24014


Source : Addameer

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Collabos

Même auteur

Addameer

Même date

28 juillet 2013