Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 6269 fois

La politique racontée aux enfants par Amnesty International

Par

Au fil des jours et des lectures n°171 19.06.2013

Entre Hollywood et Disneyland, la propagande étasunienne vend du rêve aux enfants. La dernière trouvaille de l’appareil idéologique de l’empire est d’utiliser "Les Voyages de Gulliver", le conte de Jonathan Swift pour mobiliser l’opinion publique « humanitaire, bien pensante … » et particulièrement de gauche contre le régime syrien.

La politique racontée aux enfants par Amnesty International

Bachar el Assad, le Gulliver qui hante les insomnies de Laurent Fabius et de quelques autres, est tombé au sol ligoté par de braves lilliputiens qui, bien entendu, n’ont pas reçu un sou d’un donateur extérieur et ne sont armés que de pelles, de pioches et de bonnes intentions.

A ceux qui s’étonneront de l’infantilisme de telles campagnes, il convient de rappeler que la dirigeante actuelle d'Amnesty International, si elle a pu garder des bons souvenirs de ses lectures enfantines, n’est pas une innocente en politique.

Suzanne Nossel (photo ci-dessous), à la tête d'Amnesty International depuis Janvier 2012, était employée auparavant par le Département d’Etat qu’elle représentait à Genève au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU. Diplômée de Harvard, elle s’est faite connaître en publiant en 2004 dans la revue Foreign Affairs un article sur le "Smart Power" (le "pouvoir intelligent"), concept qui a largement inspiré les actions d’Hillary Clinton pendant quatre ans.

Photo


Selon Suzanne Nossel, Le "Smart Power" consiste à détruire les défenses idéologiques de l’adversaire en lui démontrant son extrême infériorité économique et militaire avant de le détruire physiquement si nécessaire. C’est une combinaison adaptée à chaque situation de "Hard Power" (bombes, missiles …) et de "Soft Power" (la diplomatie classique..). Entre Hard et Soft, on trouve, on le sait, une gamme extrêmement variée de sanctions, pressions, assassinats ciblés …

Inutile de préciser que Suzanne Nossel est une avocate de longue date d’une attaque préventive de l’Iran et un soutien de la politique sioniste, positions qu’elle a défendues dans ses divers emplois précédents au Wall Street Journal, chez Human Rights Watch, à la Fondation Bertelsmann et chez Mac Kinsey.


Photo
Comité Comprendre et agir contre la guerre, Marseille

Source : Comaguer

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Collabos

Même auteur

Comaguer

Même date

20 juin 2013