Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1663 fois

Europe -

La société civile maltaise : Suspendez les accords de l’Union Européenne

Par

Au vu de la récente campagne préméditée de trois semaines de bombardements de la population de Gaza et de ses infrastructures par l'Etat d'Israël, qui a eu lieu après un siège paralysant et illégal de deux ans, nous, 14 organisations membres du SKOP, la plateforme nationale maltaise d'organisations non gouvernementales pour le développement, appelons à la suspension de l'Accord d' Association Union Européenne-Israël.

La société civile maltaise : Suspendez les accords de l’Union Européenne

Le gel du rehaussement de ses relations avec l'Etat d'Israël pour faire de lui un partenaire privilégié, comme l'UE l'a fait jusqu'ici, n'est pas suffisant. Si l'UE est véritablement engagée dans la poursuite d'une paix juste, elle doit aussi agir d'une manière qui la dissocie clairement des crimes de guerre, tout en aidant à poursuivre en justice les auteurs.

Comme les Palestiniens, et les militants pour les droits de l'Homme israéliens et autres internationaux dans différentes parties du monde, nous sommes convaincus que le seul moyen d'arrêter cette spirale de la violence et de l'injustice de manière non violente est de faire pression sur l'Etat d'Israël pour qu'il respecte ses obligations morales et légales telles que définies par les résolutions de l'ONU, qui incluent les droits des réfugiés palestiniens entérinés par l'ONU, en particulier selon la résolution 194 de l'Assemblée Générale de l'ONU.

La campagne de bombardements sans pitié contre le peuple de la Palestine occupée met en lumière une fois de plus la nécessité que l’Etat d'Israël respecte les résolutions émises par les Nations Unies qui demandent un retrait total et inconditionnel des terres occupées illégalement en 1967.

Cela signifie également que, en accord avec le peuple de Gaza, l'Etat d'Israël lève immédiatement son blocus débilitant. Il ne peut y avoir de paix juste en Israël et dans les territoires palestiniens qu'il a occupés, si l'Etat d'Israël continue de passer outre le droit international et de violer les droits humains d'un peuple occupé. L'occupation a créé une spirale de violence qui a fait des victimes chez des milliers de Palestiniens et aussi des civils israéliens.

Nous demandons aussi à toutes les organisations et les gens de bonne volonté à Malte de faire pression sur le gouvernement maltais, les membres du Parlement Européen actuels et futurs, et les diverses autorités de l'UE pour qu’ils fassent la preuve de leur véritable engagement pour une paix juste en Palestine en évitant les produits et services (tels que le tourisme) fournis par des compagnies impliquées dans l'occupation et les violations des droits de l'Homme, et de choisir les services et les biens, tels que les produits du commerce équitable, fournis par les communautés de Palestine occupée.

SKOP.

Source : Electronic Initifada

Traduction : MM pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Europe

Même sujet

Boycott

Même date

6 février 2009