Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1792 fois

USA -

Le Conseil Mondial des Eglises réclame une institution des Droits de l'Homme de l'ONU plus équilibrée

Par

Le comité de direction du Conseil Mondial des Eglises (WCC) a déclaré vendredi que le nouveau Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies devait éviter la "la politique et les pratiques du deux poids-deus mesures, le vote en bloc et la politisation de l'agenda des Droits de l'Homme qui étaient tellement répandues parmi la Commission des Droits de l'Homme des Nations-Unies qu'ils l'avaient pratiquement paralysée" avant sa "fin honteuse".

Cependant, la déclaration affirme la nécessité de maintenir et de renforcer les mécanismes spéciaux des Droits de l'Homme de l'UNCHR.

"Le système des procédures spéciales développées par l'UNCHR, des Institutions des Conventions des Droits de l'Homme ainsi que le Haut Commissaire aux Droits de l'Homme et son bureau, devraient être activement soutenus, respectés et développés." affirme-t'elle.

La déclaration du Conseil Mondial des Eglises encourage les Etats membres des Nations-Unies "à reconnaitre et à accepter l'importance de l'universalité des Droits de l'Homme et à travailler dans ce sens dans un esprit de coopération à travers les lignes régionales."

En même temps, il invite les églises membres du Conseil Mondial des Eglises "à continuer de travailler étroitement avec le Conseil des Droits de l'Homme", entre autres "en surveillant la conformité aux Droits de l'Homme, aux normes et aux standards internationalement admis."

La Commission des Nations-Unies sur les Droits de l'Homme datant de 60 ans a tenu sa dernière session le 27 mars, et son successeur, un nouveau Conseil des Nations-Unies sur les Droits de l'Homme, doit être officiellement inauguré le 19 juin 2006.

Le Conseil Mondial des Eglises "favorise l'unité des Chrétiens dans la foi, de témoigner et de travailler pour un monde juste et pacifique." Une association oecuménique des Eglises fondée en 1948, aujourd'hui le Conseil Mondial des Eglises rassemble 348 églises Protestantes, orthodoxes, Anglicanes et autres représentant plus de 560 millions de Chrétiens dans plus de 110 pays, et travaille en coopération avec l'Eglise Catholique.

Le Conseil Mondial des Eglises a déclaré la décennie actuelle, 2001-2010, une décennie pour vaincre la violence et travaille sur plusieurs projets en Palestine et dans d'autres pays pour aider à favoriser la non-violence.

Le Programme d'Accompagnement Oecuménique en Palestine et en Israël (EAPPI) est une initiative du Conseil Mondial des Eglises dans le cadre de la Campagne Oecuménique pour mettre fin à l'occupation illégale de la Palestine : Soutenir une paix juste au Moyen-Orient. Sa mission est d'accompagner les Palestiniens et les Israéliens dans leurs actions non-violentes et leur efforts concertés pour mettre fin à l'occupation.


Les participants au programme observent et témoignent des violations aux droits de l'homme et au Droit international, soutiennent les actions de résistance non-violente aux cêtés des Palestiniens Chrétiens et Musulmans locaux et des pacifistes israéliens, en offrant une protection par une présence non-violente, en s'engageant dans des recommandations d'ordre public et, en se tenant généralement en solidarité avec les Eglises et tout ceux qui luttent contre l'Occupation.

Source : http://www.imemc.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

USA

Même sujet

ONU

Même auteur

George Rishmawi

Même date

20 mai 2006