Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1506 fois

Palestine -

Le Fatah et le Hamas signent un important accord de gouvernement unitaire

Par

Les dirigeants du Fatah et du Hamas ont signé jeudi soir à La Mecque, Arabie Saoudite, un accord de gouvernement d'unité. L'accord est intervenu après deux jours de discussions et de négociations intensives.

Le Fatah et le Hamas signent un important accord de gouvernement unitaire

L'agence de presse Al Jazeera, basée au Qatar, a publié les photos de la cérémonie de signatures, à laquelle a participé le roi saoudien Abdulla.

L'accord a été signé par le président palestinien, Mahmoud Abbas, et le chef du bureau politique du Hamas Khalid Mashal. Al Jazeera rapporte qu'Abbas a officiellement demandé au premier ministre Ismail Haniyya de former le nouveau gouvernement et de respecter les accords de paix signés avec Israël. Mashal a déclaré que le Hamas ne romprait pas l'accord signé pour un gouvernement d'unité, et a ajouté que toutes les factions devraient le respecter.

Le mouvement Jihad Islamique en Palestine a dit vendredi qu'il ne participerait pas à un gouvernement d'unité mais qu'il lui donnerait tout son soutien possible.

Mashal a également demandé à la communauté internationale de reconnaître le nouveau gouvernement qui conduira à un gouvernement d'unité. Nabil Amr, conseiller d'Abbas, a annoncé l'agrément et a lu une lettre du président Abbas à Ismail Haniyya, par laquelle il le charge de former le nouveau cabinet d'ici cinq semaines. Le nouveau gouvernement sera conforme à la formule acceptée pendant les pourparlers. La lettre établit également que le nouveau gouvernement dirigé par Haniyya reconnaîtrait les accords précédents signés avec Israël.

Le président Abbas a dit que l'accord satisferait les Palestiniens et leur apporterait la paix. Entretemps, Mashal a déclaré que cet agrément unifierait les Palestiniens et que le Hamas s'engagerait pour l'unité.

L'accord suivra également de Document des Prisonniers, qui a été remis par les prisonniers palestiniens détenus par Israël, dont Marwan Barghouthi. Ce Document demande un Etat palestinien dans les territoires occupés depuis 1967, et Jérusalem Est.

La nouvelle formule du gouvernement garde la place de chef de gouvernement à Haniyya.

Le Ministre de l'Intérieur, nommé par le Hamas, est une personnalité indépendante, Hammouda Jarwan, 55 ans, que le Fatah a accepté.

Le Ministère des Finances est confié à Salam Fayyad, du Bloc Troisième Voie, et le Ministère des Affaires Etrangères à Ziad Abu Amro, indépendant.

Le Hamas sera en charge de neuf ministères :

- l'Education, les Affaires religieuses et Waqf, le Gouvernement local, la Communication et la Technologie de l'Information, le Travail, la Justice, les Sports, l'Economie Nationale et un Ministre sans portefeuille.

Le Hamas nommera également une personnalité indépendante pour le Ministère du Plan.


Le Fatah sera en charge de six ministères :

- la Santé, les Affaires Sociales, le Travail, les Prisonniers, les Transports, l'Agriculture, et nommera un Ministre indépendant.

Le vice premier ministre et un ministre sans portefeuille seront nommés par le Fateh.

Les ministères des Media, des Affaires féminines, de la Culture et du Tourisme seront répartis entre les autres factions, à savoir le Front Populaire de Libération de la Palestine, le Bloc Al Badeel, le Bloc Palestine Indépendante et le quatrième ministère restant sera donné au Hamas.

Entretemps, Israël a demandé à la communauté internationale de confirmer que le nouveau gouvernement reconnaîtra de droit à Israël d'exister. La Ministre des Affaires Etrangères israélienne Tzipi Livni a déclaré jeudi soir que le gouvernement palestinien doit reconnaître les accords de paix déjà signés et renoncer à la violence.

Livni, en visite actuellement en Espagne, a déclaré que tous les accords étaient toujours valides, et que n'importe quel gouvernement devait les reconnaître. Livni a ajouté que la communauté internationale avait établi trois exigences que le gouvernement palestinien devait accepter : la reconnaissance d'Israël, le renoncement à la violence et l'adoption des accords de paix israélo-palestiniens précédents.

Le parte-parole du gouvernement israélien, Miri Eisin, a répété les demandes évoquées par Livni. Le mouvement Hamas a publié une déclaration par laquelle il se réjouit de l'accord et considère qu'il représente un succès national. Le mouvement a dit que cet agrément apportait un sentiment de soulagement et de réconfort au peuple palestinien.

Un porte-parole du Hamas a déclaré que la réconciliation nationale devrait être atteinte, en particulier entre les membres du Fatah et du Hamas. Le Fateh s'est également réjoui de l'accord et le considère comme une avancée positive qui renforcera l'unité interne palestinienne.

Le Fateh et le Hamas ont remercié l'Arabie Saoudite et son roi, Abdullah Bin Abdul-Aziz, pour ses continuels efforts et pour avoir accueilli les pourparlers qui ont mené à la signature d'un accord unitaire à La Mecque.

Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Réformes

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

9 février 2007