Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2435 fois

Cisjordanie -

Le Fatah satisfait de la démission de Fayyad

Par

Quelques heures après que le président Mahmoud Abbas a accepté la démission de Salam Fayyad de son poste de Premier ministre, un haut-fonctionnaire du Fatah a déclaré que le mouvement était satisfait de la décision.

Amin Makboul, secrétaire du Conseil révolutionnaire du Fatah, a dit à Ma'an aujourd'hui que le gouvernement Fayyad avait lamentablement échoué à gérer et à résoudre les problèmes économiques ; l'Autorité palestinienne est confrontée à des dettes massives et ne peut pas payer ses employés.

Makboul a dit qu'il était trop tôt pour annoncer les noms des candidats au remplacement de Fayyad, mais que des discussions étaient en cours.

Le Hamas a besoin de deux semaines pour mettre la touche finale à la distribution des sièges dans son bureau politique, a dit Makboul.

"Si le Hamas agit pour mettre fin à la scission et mettre en oeuvre la réconciliation, alors le Président Mahmoud Abbas sera le président du nouveau gouvernement d'unité jusqu'à la tenue d'élections globales."

Un dirigeant du Hamas a cependant dit que la démission de Fayyad n'était pas liée au processus de réconciliation

Salah Bardawil a déclaré à Ma'an que "il ne faut pas lier la démission de Fayyad à la réconciliation, parce qu'il a démissionné pour des raisons internes." (Lire également : "Abou Zouhri: la démission de Fayyad n'a aucune relation à la réconciliation", Centre palestinien d'information)

Le porte-parole du Hamas Sami Abou Zouhri a dit à l'AFP que "Fayyad laissait le gouvernement après avoir criblé de dettes notre peuple et le Fatah doit en assumer la responsabilité parce que c'est lui, au début, qui l'a imposé."

Le processus de réconciliation a été suspendu pendant que le secrétaire d'Etat US John Kerry visitait la région ces derniers temps, et il n'y a pas de calendrier pour le continuer, a ajouté Bardawil.



Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Politique intérieure

Même auteur

Maan News