Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2884 fois

Egypte -

Le Hamas interdit en Egypte

Par

Un tribunal a interdit mardi en Egypte le Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, ce mouvement palestinien étant considéré comme un allié des Frères musulmans, décrété organisation "terroriste" par le Caire, a annoncé une source judiciaire.

Le Hamas interdit en Egypte

Depuis que l'armée égyptienne a destitué et arrêté le président Mohamed Morsi le 3 juillet 2013, le nouveau pouvoir mis en place par les militaires réprime ses partisans, notamment sa confrérie des Frères musulmans, et accusent le Hamas de comploter pour mener des actions violentes sur le territoire égyptien.

Les attentats visant policiers et militaires se sont multipliés depuis la destitution de Morsi, notamment dans la péninsule du Sinaï frontalière avec les territoires occupes par Israël et Gaza, et des hauts responsables accusent régulièrement le Hamas d'être "impliqué" dans ces attaques.

Depuis le 3 juillet, plus de 1.400 personnes ont péri en Egypte, des manifestants pro-Morsi tués par les forces de l'ordre pour la quasi-totalité, selon Amnesty international. Dans la seule journée du 14 août, plus de 700 ont été tuées au Caire quand les forces de l'ordre ont dispersé des rassemblements pro-Morsi.

Par ailleurs, des milliers de Frères musulmans ont été arrêtés, dont la quasi-totalité de leurs leaders, jugés --à l'instar de Morsi en personne-- dans divers procès, notamment pour "complot", "trahison" et "espionnage" en relation avec des mouvements islamistes étrangers, dont le Hamas, considéré comme la branche palestinienne des Frères musulmans.

L'interdiction du Hamas en Egypte "sert l'occupation" israélienne 
   
Un dirigeant du Hamas a condamné mardi cette interdiction, affirmant qu'elle "servait l'occupation israélienne".

"Une telle décision vise à étrangler la résistance et sert l'occupation israélienne", a déclaré à l'AFP Bassem Naïm, conseiller pour les Affaires étrangères du chef du gouvernement du Hamas, Ismaïl Haniyeh.


Copie de la décision écrite prise ce matin par un tribunal du Caire (source AlAqsa Voice)

Photo

Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Collabos

Même auteur

Al Manar

Même date

4 mars 2014