Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1614 fois

Palestine occupée -

Le Hamas réaffirme que les armes de la résistance ne sont pas en discussion

Par

Le chef adjoint du Bureau politique du Hamas a réitéré vendredi que les armes de la résistance « ne sont pas en discussion » lors les pourparlers sur la réconciliation interne avec la faction rivale Fatah, a rapporté Al-Hayat.com. Mousa Abu Marzook a souligné que la question des armes de la résistance n’avait jamais été discuté avant et il a précisé qu’elle n’avait même pas été proposée à l’ordre du jour.

Le Hamas réaffirme que les armes de la résistance ne sont pas en discussion

Des membres des Brigades Izz ad-Din al-Qassam, la branche armée du Hamas, participent à un défilé militaire pour commémorer le troisième anniversaire des attaques israéliennes contre Gaza à Khan Yunis, à Gaza le 20 juillet 2017 [Agence Mustafa Hassona / Anadolu]
Ces armes, a-t-il ajouté, sont la propriété des Palestiniens et leur « garantie » contre les agressions israéliennes.

Soulignant que le Hamas veut des garanties pour toute élection, Abu Marzook a dit qu’il était aussi prêt à partager, avec l’autorité palestinienne et les autres factions, la responsabilité de la prise de décision sur la guerre et la paix. « C’est une question nationale qui nécessite un accord national, » a-t-il insisté.

Suite à la dissolution du comité administratif à Gaza par le Hamas, a dit le responsable, on a demandé à Mahmoud Abbas, président de l’AP, d’annuler toutes les mesures punitives qu’il a prises contre les Palestiniens de la Bande de Gaza et au gouvernement d’assumer ses responsabilités dans l’enclave. Abu Marzook a noté que l’AP devrait répondre à l’invitation de l’Egypte pour discuter de ces questions, y compris des élections palestiniennes, de la réforme de l’OLP et du Conseil national palestinien.

En ce qui concerne les élections, a-t-il dit, il y a de nombreuses questions à résoudre. Auront-elles lieu seulement à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem occupées, par exemple, ou bien y aura-t-il des conditions pour les électeurs et pour les élus à l’avenir ?

« Le résultat des élections sera-t-il accepté si le Hamas l’emporte à nouveau, » a-t-il demandé, « ou sera-t-il empêché de prendre ses responsabilités ? » Il a souligné que le mouvement n’a eu aucune garantie sur ces points.

Il a nié qu’il y ait un désaccord entre le Hamas à l’intérieur de la Palestine et ses membres à l’extérieur.

Rentrant juste de Moscou, Abu Marzook a souligné que le gouvernement russe tient à jouer un rôle dans la réconciliation palestinienne. La délégation du Hamas a informé des responsables au Kremlin sur ce que le mouvement a fait à cet égard. Il a demandé aux Russes d’essayer de saper les tenatives des Etats-Unis de mettre le Hamas sur liste noire. Il a conclu que la Russie n’a pas la même position que Washington sur le dossier palestinien, et qu’il cherche à maintenir de bonnes relations avec toutes les factions.


Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine occupée

Même sujet

Résistances

Même auteur

Middle East Monitor