Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3206 fois

Liban -

Le Liban élève la voix : La Liberté pour Gaza !

Par

L'action pour mettre fin au siège inhumain de Gaza a commencé à partir du Liban… Le Liban, pays de la Résistance et du patriotisme, a élevé la voix vendredi en réponse à l'appel du Secrétaire Général du Hezbollah, le Sayyed Hasan Nasrallah, pour exprimer sa solidarité avec le peuple palestinien au milieu d'un calme arabe et international "suspect".

Le Liban élève la voix : La Liberté pour Gaza !


Lundi, le Secrétaire Général du Hezbollah, le Sayyed Hasan Nasrallah, avait appelé tous les Arabes et les Musulmans à lancer des actions contre le siège. Son Eminence a appelé tous les Libanais, quelles que soient leurs affiliations politiques, à prendre part à l'action, étant donné l'importance de la cause centrale de la Palestine. "J'appelle tous les Libanais, sans tenir compte s'ils sont ou non loyaux aux 8 ou au 14 mars, à participer à la manifestation que le Hezbollah organisera vendredi à 14h," avait dit le Sayyed Nasrallah.

La réponse ne s'est pas faite attendre. Des Libanais de tout le pays ont répondu vendredi à l'appel… Des dizaines de milliers de Libanais et de Palestiniens ont pris part à la première démarche annoncée en un mouvement massif de protestation contre le siège inhumain, demandant la liberté pour Gaza et rejetant le silence arabe officiel.

La protestation centrale a eu lieu dans la banlieue sud de Beyrouth. Bien avant 14h, les manifestants sont arrivés en foule au complexe Sayyed al-Shouhadaa', à partir d'où ils ont défilé à travers les rues de Dahiye.

Le député et vice-secrétaire général du Hezbollah, Naim Kassem, a délivré le message du Hezbollah et critiqué le silence arabe, disant que Gaza ne devait pas être traitée de cette manière. "L'enfant de Gaza est plus honorable que vous et vos positions et il triomphera, si Dieu le veut… Le peuple de Gaza ne sera jamais vaincu parce qu'il a choisi la voie de la résistance." Son éminence a souligné que "nous ne sommes pas avec la colonisation humiliante… Nous sommes avec la résistance."

"La liberté pour Gaza" fut le slogan principal. "Mort à l'Amérique, Mort à Israël", ont-ils crié d'une même voix. "Les Palestiniens resteront en Palestine, ce sont les Sionistes qui partiront", ont également crié les manifestants.

La scène splendide vue dans la banlieue sud de Beyrouth s'est également déroulée dans d'autres régions, du nord au sud, où les Libanais et les Palestiniens ont répondu à l'appel et ont fait entendre leurs voix.

Dans ce contexte, Saida, la capitale du Sud, a vu un des mouvements les plus importants. Le Député Oussama Saad s'est adressé à la foule, disant que les dirigeants de tous les Etats arabes devraient avoir la volonté de la lutte et de la résistance, la volonté de la sauvegarde de la dignité arabe et du sang des martyrs. Il a appelé le peuple libre et noble du Liban et du monde arabe à rester uni contre le siège de Gaza.

La région de la Bekaa a aussi été témoin de rassemblements énormes en solidarité avec Gaza assiégée. Sous le slogan "Le silence est en lui-même un siège", les Libanais et les Palestiniens ont participle à la manifestation et ont appelé leurs frères arabes et musulmans à se joindre à eux. Le membre du Conseil Shoura du Hezbollah, Sheikh Mohamad Yazbek, a souligné qu'Allah donnerait sans aucun doute la victoire à Gaza parce que son peuple a montré un haut niveau de détermination et de patience. Son éminence a également souligné le fait qu'Israël cessera d'exister. "Gaza déplore la faiblesse qui a gangrené les nations et les régimes arabes et islamiques. Le silence arabe encourage les autres à faire ce qu'ils sont en train de faire." Sheikh Yazbek a exprimé le regret que le gouvernement égyptien continue à fermer le carrefour de Rafah.

A Tripoli, au nord du Liban, le Chef du Front Islamique du Travail, Sheikh Fatho Yakan, a exhorté tous les Palestiniens à s'unir et à mettre fin au bain de sang interne. Il a appelé les Palestiniens à s'engager dans un projet de résistance unitaire. La branche du Front à Beyrouth a organisé un sit-in en solidarité avec Gaza. Sheikh Dr. Abdul Nasser Jabri a mis l'accent sur la nécessité de soutenir le peuple palestinien de toutes les manières possibles. "Nous devons faire pression sur tous les régimes arabes et islamiques, ainsi que sur la communauté internationale libre, pour mettre fin au Gaza", a-t-il dit.

Plusieurs villages dans la région de Iqlim Kharroub, au sud de Beyrouth, a organise un sit-in après les prières de vendredi, avec la participation des responsables du parti d'opposition.

Photo Photo Photo


Source : Al Manar

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Liban

Même sujet

Résistances

Même auteur

Al Manar

Même date

19 décembre 2008