Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1986 fois

Jérusalem -

Le Mur d'Apartheid légitimé par la Cour Suprême Israélienne

Par

Neuf juges de la Haute Cour de Justice avec à leur tête le Président de la Cour Suprême, Aharon Barak, ont rejeté dimanche les appels affirmant que le tracé du Mur de Séparation en Cisjordanie, à proximité du village de Bir Naballah, au nord de Jérusalem, était illégal.

Les juges ont dit qu'ils étaient persuadés que le tracé de la barrière était basé sur des considérations sécuritaires plutôt que sur des motivations politiques.

Cependant, les juges ont noté que les pétitions actuelles n'avaient pas complètement examiné le "régime de portes", sous lequel l'armée avait promis de mettre en place des portes agricoles qui permettraient aux fermiers de passer afin de travailler à leurs terres.

"Les demandeurs gardent le droit de faire à nouveau appel devant la Cour s'ils ne sont pas satisfaits par les arrangements mis en place." Déclare le rapport des juges.

La barrière près de Bir Naballah fait partie de "l'enveloppe de Jérusalem", la partie de la barrière de séparation qui entoure Jérusalem.

"L'enclave de Bir Naballah" a été formée quand le Mur sur la partie nord de l'enveloppe de Jérusalem a été construite, laissant cinq villages - Bir Naballah, Beit Hanina, El-Jib, Al-Jadira, Qalandiyah - emprisonnés entre le tracé de la barrière et la frontière municipale de Jérusalem.

Les cinq villages ont une population totale d'environ 16.500 résidants, dont une partie sont en possession de cartes d'identité israéliennes.

Le Mur encercle les cinq villages, mais des routes sont en train d'être pavées pour les relier aux secteurs de Ramallah et de Beit Surik en Cisjordanie , afin de préserver "le mode de vie des résidants".

Les routes devraient être terminées d'ici un mois. Trois des requêtes présentées par les habitants des villages, affirment que le Mur viole le droit international et va à l'encontre de la décision de la Cour Suprême qui avait estimé que des parties du Mur près de Beit Surik et de la colonie d'Alfei Menashe étaient illégales.

Le Conseil pour la Paix et la Sécurité a proposé un tracé alternatif du Mur, mais il a aussi été rejeté.
"Nous n'avons pas la liberté de préférer la notion de sécurité proposée par le Conseil pour la paix et de la sécurité - nous devons mettre l'opinion du commandant de l'armée à la base de notre verdict." a déclaré Barak.

"Il est clair que le commandant de l'armée a fait de gros efforts en planifiant le Mur de sorte qu'il limite autant que possible les préjudices aux résidants de l'enclave de Bir Naballah."


Barak a admis qu'il existait des routes qui n'étaient pas goudronnées, que la décision de la cour sur l'enclave de Bir Naballah équivalait à sa décision sur l'enclave d'Alfei Menashe, stigmatisant l'invalidité du Mur.

Les demandeurs ont affirmé que les considérations pour le tracé étaient politiques et non sécuritaires, et que l'objectif du Mur était "d'annexer Givat Ze' ev et les communautés israéliennes à proximité de la juridiction de Jérusalem."

Selon eux, les routes qui sont en train d'être pavées auront "des conséquences dégradantes et mèneront à une réalité d'un peuple dominant et d'un peuple dominé ; un peuple qui circule sur des routes et un peuple emprisonné derrière des Murs, avec des fossés et des routes défoncées."

La Cour Suprême a également rejeté les appels des habitants de Givat Ze’ev et de leur municipalité qui exigeaient que la barrière soit repoussée plus loin de leur territoire, dans les villages arabes.


En savoir plus sur l'enclave de Bir Naballah, lire le rapport de Bikom et Btselem : "Israël prévoit d'emprisonner 5 villages palestiniens proches de Jérusalem dans une enclave"


Source : http://www.haaretz.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Le Mur

Même auteur

Yuval Yoaz

Même date

27 novembre 2006