Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3098 fois

Gaza -

Le PNUE achève son travail de terrain dans la Bande de Gaza

Par

Une équipe d'experts du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) quitte la bande de Gaza après l'achèvement de son travail de terrain dans la région, dans le cadre d'une étude environnementale post-conflit réalisée suite à l'escalade des hostilités en Décembre 2008 et Janvier 2009.

Réalisée à la demande des États Membres, l'étude du PNUE avait pour but d’étudier les impacts sur l'environnement et la nature dans la bande de Gaza suite aux récentes hostilités et de formuler des recommandations concrètes pour une réhabilitation.

La phase des recherches sur le terrain a été effectuée par une équipe pluridisciplinaire de huit experts du PNUE, qui ont passé dix jours dans la bande de Gaza du 10 au 19 Mai. Les principaux secteurs de l'enquête étaient les déchets et les eaux usées, l'environnement côtier et marin, et la gestion des déchets solides dangereux, dont l'amiante.

L'équipe du PNUE, qui s’est énormément déplacée dans la bande de Gaza, a effectué des inspections sur 32 sites pour évaluer les impacts environnementaux et recueillir des échantillons pour analyse en laboratoire. L'équipe a également rassemblé des données pour une estimation économique du coût de la réhabilitation et la restauration des dommages causés à l'environnement dans la bande de Gaza.

Les sites visités comprenaient des zones résidentielles, des écoles, des zones industrielles, des stations d’épuration, des décharges et le littoral, où ont été effectués des prélèvements détaillé de l'eau et des sédiments, des bio-indicateurs, d'amiante et d’eaux usées.

Les prélèvements effectués sur le terrain seront envoyés à un laboratoire international indépendant et analysés dans les prochaines semaines. Les résultats de l'étude seront publiés dans un rapport sur l’étude environnementale post-conflit du PNUE au cours de l'été, avec des recommandations concrètes pour la réhabilitation.


Notes aux rédacteurs:

Après l'escalade des hostilités dans la bande de Gaza entre Décembre 2008 et Janvier 2009, le Conseil d'administration du PNUE, dans sa décision n°25/12, a mandaté l'organisation pour qu’elle lance une étude environnementale post-conflit afin d’étudier les impacts sur l'environnement et la nature causés par les hostilités dans la bande de Gaza. Il a été également demandé au PNUE de procéder à une estimation économique du coût de la réhabilitation et de la restauration de l'environnement.

Fin Janvier 2009, au lendemain des hostilités, le PNUE a envoyé un haut responsable dans le cadre d’une mission d’évaluation des besoins de l’ONU pour un relèvement précoce, afin d'évaluer les potentiels impacts environnementaux suite aux récentes hostilités, dont les importantes quantités de gravats, l'amiante et autres déchets dangereux : déchets dangereux pour la santé, et la contamination des sols et des eaux souterraines.

La mission de Relèvement précoce des Nations Unies s’est terminée par un rapport d’évaluation des besoins pour un relèvement précoce à Gaza, qui soutient un Plan National Palestinien pour un Relèvement Précoce pour Gaza, préparé par les agences des Nations Unies et les ministères palestiniens, avec le soutien technique de l'ONU, de la Banque mondiale et de la Commission Européenne. Ce dernier a été lancé à Sharm El-Cheikh, le 2 Mars 2009.

La mission de Relèvement Précoce a identifié plusieurs domaines qui ont besoin d’une enquête plus approfondie suite aux hostilités de Décembre 2008 et Janvier 2009, dont:

Gestion des déchets solides

Le récent conflit a créé d’importantes quantités de gravats de bâtiments qui sont souvent contaminés par des matières dangereuses comme l'amiante.

Même avant ce dernier conflit, la bande de Gaza ne possédait pas un système approprié pour le tri et l’enlèvement des déchets. Par conséquent, la création d’une telle quantité de déchets solides, dans un délai aussi court, a surchargé l'infrastructure déjà inappropriée.


Gestion des Eaux Usées

La Bande de Gaza n'avait pas un bon système d'assainissement avant le tout dernier conflit et les dégâts causés à l'infrastructure d'assainissement existante a encore aggravé une situation de santé publique déjà grave. Une analyse détaillée de l'impact sur les eaux souterraines sera nécessaire.


Gestion de la Terre Contaminée

Les petites industries, telles que les usines, les cimenteries et les garages ont été frappées pendant le conflit. Cela a créé de nombreux sites potentiellement contaminés dans l'environnement urbain.

Le PNUE a entrepris une étude environnementale détaillée de la bande de Gaza, en se basant sur des recherches de terrain et des analyses en laboratoires indépendants. Comme demandé dans la décision n°25/12, les experts du PNUE entreprendront également une évaluation économique de la réhabilitation et de la restauration des dommages causés à l'environnement dans la bande de Gaza. Les résultats de l'étude seront publiés dans un rapport sur l’étude environnementale post-conflit du PNUE au cours de l'été, avec des recommandations concrètes pour la réhabilitation.

Au cours de la mission sur le terrain effectuée dans la bande de Gaza entre le 9 et le 21 Mai, le PNUE a également présenté deux ateliers de formation, le premier sur la manipulation de l'amiante et autres substances dangereuses dans la gestion des décombres et le second sur la santé et les pratiques de sécurité pour la démolition et le déblaiement des bâtiments endommagés. Parmi les participants figuraient des ingénieurs et des représentants des municipalités locales, ainsi que des agences des Nations Unies et des organisations non gouvernementales.


Pour de plus amples renseignements, contactez :

Nick Nuttall, Porte-parole/Responsible des medias de PNUE, au Tel: +41 79 596 5737, ou E-mail: nick.nuttall@unep.org

Silja Halle, Conseiller en Communications, Département de Gestion des Désastres et Post-conflits de PNUE au Tel: +41 79 634 0899, ou E-mail: silja.halle@unep.ch

Source : http://www.unep.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

ONU

Même auteur

PNUE

Même date

21 mai 2009