Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1882 fois

Israël -

Le Parti communiste d'Israël condamne les attaques meurtrières contre Gaza et appelle à la mobilisation internationale

Par

> davidief@netvision.net.il

Le Parti communiste d'Israël et Hadash (Front démocratique pour la paix et l'égalité) condamne l'attaque meurtrière par l'armée de l'air israélienne contre la bande de Gaza qui s'est soldée par la mort de 300 Palestiniens.

Le PCI appelle les partis communistes et ouvriers, et les mouvements sociaux du monde entier à se mobiliser contre ces crimes contre l'humanité commis par Israël. Il demande que la communauté internationale prenne des sanctions contre Israël, et inculpe Tzipi Livni, Ehud Barak et les autres responsables politiques et militaires israéliens pour ces crimes de guerre flagrants, commis dans le cadre du processus électoral en Israël.

Les attaques militaires d'Israël font partie du siège de la bande de Gaza. Israël exploite les derniers moments de l'administration Bush pour accomplir sa politique impérialiste meurtrière mais inefficace d'utilisation de la force militaire pour obtenir un changement politique.

Des manifestations contre les attaques israéliennes dans la bande de Gaza sont deroules dans les principales villes d'Israël, et des manifestations ont lieu à Tel Aviv, Jerusalem Ouest, Haïfa, Nazareth, Sakhnin, Saint Jean de Acre, Shfamr (Shfaram), Arara, Maker, Shaab, Ablyn, Mag'd el-Kurum, Taybe, Tira et Calanswa . Vendredi des centaines de manifestants ont participé à un rassemblement dans le centre de Tel Aviv pour protester contre l'opération militaire israélienne prévue en réponse aux tirs de missiles palestiniens depuis Gaza. Ce rassemblement était organisé par la Coalition contre le siège de Gaza et Hadash (Front démocratique pour la paix et l'égalité- Parti Communiste d'Israël).

Samedi soir des milliers de manifestants ont participé à un autre rassemblement dans le centre de Tel Aviv pour protester contre l'opération israélienne

«Je propose que nous prenions l'autre direction», a dit le membre de Hadash à la Knesset Dov Khenin, dirigeant du Parti communiste d'Israël. «Notre pouvoir est notre tragédie. Une attaque victorieuse ne résoudra rien. Ils répondront par des roquettes, et nous finirons par nous embarquer dans une guerre totale. Prendre l'autre direction implique de renforcer l'accalmie, de sécuriser le cessez-le-feu, et de lever le siège qui n'a d'autre conséquence que de renforcer l'unité de la population autour du Hamas.»

«Un véritable processus de paix doit être engagé avec l'Autorité palestinienne, dirigée par Abbas» a-t-il dit. «Ce qui est tragique, c'est que c'est possible. Nous avons juste besoin de la volonté »

Khenin a ajouté qu'il était «essentiel d'organiser un échange de prisonnier qui inclurait Gilad Shalit.» Quand on lui a demandé pourquoi de moins en moins d'Israéliens étaient contre la guerre à Gaza, il a répondu : «Les gens ont perdu espoir. Ils réalisent que ce qui se passe est mauvais, mais ils pensent qu'il n'y a pas d'autre solution. Cependant, nous ne sommes pas destinés à être victimes de l'histoire »

Un autre participant au rassemblement, l'ancien membre de la Knesset Tamar Gozansky, a dit : «Il y a deux ans, nous manifestations au même endroit, avant la deuxième guerre du Liban. Nous étions marginalisés et on nous traitait de traîtres. Cependant, quelques mois plus tard, tous les gens qui s'étaient moqués de nous sont venus avec leurs propres revendications Square Rabin pour protester contre la politique d’Olmert. J'espère réellement que nous n'aurons pas de nouveau à leur dire : «Nous vous avions prévenus».

Dans une autre déclaration un peu plus tôt, Khenin a dit : «Une guerre généralisée contre Gaza est dangereuse et n'est pas nécessaire. Elle mettra en danger des milliers de vies des habitants de Gaza et des habitants de l'ouest du Negev».

«La guerre n'est pas une solution au problème des roquettes Kassam» a-t-il ajouté. «Il y a une autre voie : un réel accord pour une trêve. Pas juste un cessez-le-feu, mais également la fin du blocus de Gaza et l'arrêt de l'extrême souffrance d'un million et demi de personnes.»

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Non Violence

Même date

29 décembre 2008