Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3220 fois

Jérusalem -

Le député Attoun kidnappé dans l'enceinte de la Croix-Rouge à Al-Qods

Par

Une unité de gardes-frontières israéliens, habillés en arabes, a kidnappé lundi après-midi le député palestinien Muhammad Attoun à l'entrée des locaux de la Croix-Rouge à Jérusalem, déclenchant la rage des Palestiniens.

Le député Attoun kidnappé dans l'enceinte de la Croix-Rouge à Al-Qods

L'opération était coordonnée, selon les médias, avec une unité de la police de l'occupation israélienne.

Le député Attoun, ainsi qu'un autre député palestinien Ahmed Totah et l'ancien ministre de Jérusalem de l'Autorité palestinienne Khalid Abu Arafeh, vivaient depuis juin 2010 dans une tente de protestation installée dans le jardin de la Croix-Rouge, dans le quartier Sheikh Jarrah, après que les autorités israéliennes d'occupation aient révoqué leur droit à résidence dans leur ville natale de Jérusalem et aient cherché à les en bannir.

L'épouse d'Attoun a dit qu'elle lui rendait visite, avec leur fille, quand des officiers en civil ont tout d'un coup bondi sur lui alors qu'il s'approchait de l'entrée du site de la Croix-Rouge, où il tenait un sit-in depuis plus d'un an pour protester contre la décision de bannissement. Elle a ajouté qu'elle ne savait pas où son mari a été emmené.

Le directeur du Centre d'Information de Jérusalem, Muhammad Sadiq, a déclaré à notre correspondant que lorsque la femme et la fille d'Attoun sont venues le voir, trois hommes masqués ont enlevé Attoun et l'ont emmené dans un véhicule avant que les forces israéliennes de sécurité arrivent sur les lieux.

Sadiq a dit que l'entrée dans le refuge-sanctuaire de la Croix-Rouge était une violation du droit international, ajoutant que l'arrestation des représentants gouvernementaux du peuple palestinien pouvaient entraîner des frictions dans les territoires palestiniens occupés.

Attoun, Totah et Abu Arafeh, des hommes politiques du bloc Hamas "Changement et Réfome" ont été arrêtés en 2006 après que le Hamas ait remporté la victoire aux élections législatives. Après leur libération, 3 ans après, les autorités israéliennes d'occupation ont révoqué leur droit à résidence à Jérusalem.

Source : Palestine Info

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Palestine Info

Même date

27 septembre 2011