Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1965 fois

Europe -

Le fonds souverain norvégien exclut un groupe israélien et réhabilite Thales

Par

Le fonds de pension public norvégien, l'un des plus gros fonds souverains au monde, a exclu, pour des motifs d'éthique, un groupe israélien de son "univers d'investissement" et réhabilité le français Thales et le sud-africain DRD Gold, a annoncé jeudi le gouvernement norvégien.

La société Elbit est accusée d'avoir fourni un système de surveillance pour la barrière de séparation israélienne, déclarée illégale par la Cour internationale de justice en 2004.

"Nous ne souhaitons pas financer des entreprises qui contribuent si directement à des violations du droit humanitaire international", déclare la ministre norvégienne des Finances, Kristin Halvorsen, dans un communiqué.

Sur avis du Conseil (consultatif) d'éthique, le gouvernement a demandé à la banque centrale norvégienne, autorité de tutelle du fonds de pension, de se défaire de sa part, dont le montant n'a pas été précisé, dans Elbit avant le 31 août.

Premier investisseur sur les Bourses européennes, le fonds pétrolier, comme il est plus communément connu, pesait 2.385 milliards de couronnes (277 milliards d'euros) en actions et obligations internationales fin juin.

Sa gestion obéit à des règles éthiques très strictes: sont exclus les fabricants d'armes "particulièrement inhumaines", l'industrie du tabac et les groupes coupables de violation des droits de l'Homme, de corruption ou de graves dégradations de l'environnement.

Jeudi, le gouvernement a aussi annoncé la réhabilitation du groupe d'électronique de défense Thales, exclu en 2005 pour son implication dans la production de bombes à sous-munitions, et du groupe minier DRD Gold, exclu en 2007 pour des dégâts environnementaux inacceptables en Papouasie Nouvelle-Guinée.

phy/ig/lb

AFP 031321 SEP 09

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Europe

Même sujet

Boycott

Même auteur

AFP

Même date

3 septembre 2009