Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2243 fois

Egypte -

Le gaz fourni par l’Egypte représentera un cinquième de l'électricité d’Israël

Par

Le gaz fourni par l’Egypte représentera un cinquième de l'électricité d’Israël au cours de la prochaine décennie, selon la Compagnie d’Electricité Israélienne appartenant à l’Etat.
Un gazoduc transportant le gaz en provenance d'Égypte a été intégré au réseau israélien jeudi, selon l'agence Reuters.

Au début, l'Egypte fournira du gaz aux centrales électriques des villes israéliennes de Tel-Aviv et d’Ashdod, ce qui permettra à l’entreprise d'État d'augmenter sa production d'électricité avec du gaz naturel, de 20% pour l’instant, a ajouté l'agence Reuters.

Le gaz est exporté vers Israël en vertu de la clause d’un mémorandum d'accord signé en 2005 entre les deux pays.

Les groupes de l'opposition ont été furieux par la décision de commencer à exporter du gaz vers Israël.

Le gaz est transporté par un pipeline sous-marin long de 100 km depuis Al-Arish, près de la frontière agitée entre l’Egypte et Gaza, jusqu’au port israélien d'Ashkelon. La source d'approvisionnement en gaz est un domaine situé dans le Nord du Sinaï.

Une question sur les raisons pour lesquelles l'Égypte exporte du gaz en Israël à des prix avantageux est restée sans réponse à l'Assemblée du Peuple (PA) fin Mars puisque les responsables gouvernementaux ont demandé plus de temps pour préparer une réponse.

Le gaz est fourni par un consortium israélo-égyptien basé au Caire dont le nom est East Mediterranean Gas (EMG) qui comprend l'homme d'affaires égyptien Hussein Salem et le patron de l’entreprise multinationale israélienne Merhav, Yossi Maiman.

EMG est le deuxième plus important fournisseur de gaz à Israël, après le consortium Yam Thetis.

La presse locale a signalé vendredi que l'ancien député, représentant le Parti du Front Démocratique, Mohamed Anwar Sadate (le neveu de feu le Président Sadate) a annoncé la formation d'un comité afin d'organiser une campagne populaire contre l’accord sur le gaz.

Le comité, composé d'écrivains, d’intellectuels et d’experts en énergie, se rencontrera ce lundi pour discuter des détails de la campagne qui devrait commencer le 5 Juin, le jour anniversaire de la défaite de l'Égypte contre Israël dans la guerre des Six jours en 1967, connue ici sous le nom de Naksa (catastrophe).

La campagne est calquée sur le récent soulèvement populaire à Damiette contre Ageium, une usine pétrochimique canadienne considérée par les habitants comme étant un danger pour la santé.

Les députés des Frères Musulmans ont qualifié de « crime » l’accord d’exportation et ils désirent l’arrêter en raison du blocus imposé aux 1,5 million de Palestiniens dans la bande de Gaza.

Il est connu que dans le cadre du blocus israélien, Gaza souffre d’une pénurie de carburant paralysante. Lorsque des centaines de milliers de Palestiniens ont débarqué à Rafah du côté égyptien en Janvier dernier, l’un des plus vendus était le gaz égyptien Solaar.

La demande palestinienne en énergie était tellement énorme qu'il y a eu une pénurie de carburant à Rafah, Al-Arish et dans les environs pendant des jours.

Le président du Parti Socialiste arabe, Waheed Al Aqsari, avait précédemment déclaré à Égypte Daily News, "Ceci est totalement refusé et nous ne pouvons pas accepter ce genre de chose, l'exportation de gaz vers un pays qui tue les Palestiniens et pratique un racisme extrême à leur égard. C'est capituler face à l'influence américaine. "

Le mémorandum de 2005 stipule la fourniture de 1,7 milliards de mètres cubes de gaz pendant 15 ans pour un montant total de 2,5 milliards de dollars. Un autre contre de gaz de 2 milliards de dollars supplémentaires pendant 15-20 ans a été signé en 2006 par le GGE, cette fois-ci avec l'entreprise privée israélienne, Dorad Energie.

"La chose étrange est que ceux qui ont le plus besoin de ce gaz sont ceux qui sont tués en Palestine. Nous devrions être les punir [Israël] pour ce qu'ils font aux Palestiniens, mais c’est le contraire qui se passe," avait déclaré précédemment Daily News Égypt le Frère Musulman, Mahmoud Ezzat.

"Nous leur donnons du gaz à un prix avantageux tout en refusant d’en donner à ceux qui en ont le plus besoin», a-t-il ajouté.

La production de gaz de l'Égypte en 2007 a représenté un total de 62 milliards de mètres cubes, dont 28,8% ont été exportés.

Source : http://www.dailystaregypt.com/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Collabos

Même auteur

Abdel-Rahman Hussein

Même date

3 mai 2008