Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1771 fois

Palestine -

Le gouvernement Haniyeh appelle les factions palestiniennes à ne pas s’incliner devant les pressions extérieures

Par

Le gouvernement légitime de l’Autorité Palestinienne du Premier ministre Ismail Haniyeh a salué les efforts égyptiens de médiation dans le dialogue inter-palestinien au Caire, mais a appelé les factions palestiniennes qui participent aux discussions de ne pas s’incliner devant les pressions extérieures.

Taher Al-Nunu, porte-parole du gouvernement, a souligné que les appels à des concessions politiques sous prétexte de pragmatisme altéraient les intérêts du peuple palestinien, pendant qu’Israël refusait clairement les droits légitimes du peuple palestinien.

Les remarques de Nunu ont apparemment été faites après la troisième session de dialogue inter-palestinien, qui a échoué parce que le Fatah a insisté pour que le Hamas reconnaisse tous les accords signés entre l’OLP et Israël.

Il a déclaré que l’insistance de la délégation Fatah à accepter les conditions du Quartet n’aidait pas les intérêts nationaux du peuple palestinien, soulignant que toutes les factions devaient parvenir à un accord transparent et bien défini qui traiterait tous les sujets de discorde de l’arène palestinienne, et harmoniser tous les programmes des factions palestiniens sur la base du soutien de la résistance contre l’occupation.

De plus, Nunu a fait remarquer que les déclarations claires d’Avigdor Lieberman, le nouveau ministre israélien des affaires étrangères, selon lesquelles il rejetait la Conférence d’Annapolis devait servir de « réveil » pour la faction Fatah et l’Autorité Palestinienne à Ramallah pour commencer à repenser tous les accords qu’ils avaient signé avec les précédents gouvernements israéliens.

« La réponse adéquate aux déclarations de Lieberman est de déclarer l’arrêt de toute forme de négociation et de coordination sécuritaire avec l’autorité israélienne d’occupation, et de refuser les conditions internationales partiales imposées au peuple palestinien, » a souligné Nunu.

Pour sa part, le docteur Salah Al-Bardawil, porte-parole du bloc parlementaire Hamas, a clairement associé l’échec de la dernière session de pourparlers avec l’insistance du Fatah à ne faire aucune concession sur ses positions.

« Le Fatah a insisté pour s’en tenir aux décisions et obligations de l’OLP (bien qu’elles soient dommageables à l’avenir du peuple palestinien), a refusé de discuter des réformes de l’appareil de sécurité de l’AP en Cisjordanie et a limité de telles réformes aux services de sécurité de l’AP dans la Bande de Gaza, » a souligné Bardawil, qui participait lui aussi au dialogue.

« Il semble que la délégation Fatah soit revenue à la table de négociations avec des ordres clairs de ne faire aucun compromis ni de montrer la moindre souplesse sur les dossiers sur la table... nous pensions au début que c’était une tactique, mais nous nous sommes rendus compte ensuite que c’était leur façon de voir et leur décision plutôt qu’une tactique, » a expliqué Bardawil.

Il a ajouté que les deux bords avaient convenu de suspendre le dialogue pendant quelques temps, jusqu’à ce que tout s’organise de meilleure façon.

Le Hamas au Fatah : vous devriez reconsidérer les accords après les déclarations de Lieberman
Palestine Info, 3 avril 2009

Le mouvement Hamas a appelé jeudi dernier la faction Fatah a repensé tous les « piètres » accords qu’elle a signés avec l’autorité israélienne d’occupation, après que les responsables israéliens aient clairement affirmé qu’ils n’étaient liés à aucun d’entre eux.

Le docteur Salah Al-Bardawil, porte-parole du bloc parlementaire du Hamas au Conseil Législatif Palestinien, a réagi aux déclarations du nouveau ministre israélien des affaires étrangères Avigdor Lieberman, qui a officiellement désavoué le processus d’Annapolis, et a déclaré : « Nous, au Hamas, ne sommes pas surpris des déclarations de Lieberman ; cependant, nous estimons qu’elles devraient pousser la faction Fatah à revoir tous les accords médiocres qu’elle a signés avec le gouvernement israélien d’occupation, qui n’ont rien apporté de bon au peuple palestinien. »

Hamas et le gouvernement de l’AP démocratiquement élu ont combattu la conférence d’Annapolis dès le début, et ont considéré que c’était « une perte de temps », et un coup de poignard dans le dos de la résistance palestinienne, a-t-il souligné.

« Aujourd’hui, le moment de vérité est arrivé, et nous avons besoin d’une position sérieuse et nationale [de la faction Fatah] en arrêtant toute forme de coordination sécuritaire avec l’occupation israélienne, et en rejetant tous les accords de sécurité qui ont déchiré l’unité de notre peuple palestinien, » a déclaré Bardawil.

Mercredi dernier, Lieberman a souligné que son gouvernement ne serait lié à aucune des obligations de la Conférence d’Annapolis parce qu’elles n’ont été ratifiées par aucun gouvernement israélien.

D’autre part, des sources égyptiennes et palestiniennes ont révélé que les autorités égyptiennes ont imposé le black-out des médias sur le dialogue national palestinien en cours au Caire, après que les dirigeants Hamas et Fatah aient refusé de parler aux journalistes de la conclusion des discussions bilatérales.

Toutefois, un dirigeant politique Hamas, qui a parlé aux journalistes sous couvert d’anonymat, a confirmé que les autorités égyptiennes avaient instamment demandé aux factions palestiniennes de ne donner aux médias aucun détail sur les rencontres tant qu’elles n’avaient pas abouti à quelque chose de tangible.

Source : Palestine Info

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Même auteur

Palestine Info

Même date

4 avril 2009