Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1721 fois

Gaza -

Le gouvernement de Haniyeh continue son travail, un échec pour les occupants israéliens

Par

Les forces israéliennes d'occupation avaient voulu mettre hors d’état de nuire le mouvement du Hamas et le gouvernement palestinien légitime de Haniyeh. Mais et le mouvement et le gouvernement, leurs ministères, leurs institutions, continuent de travailler même pendant que les avions, les missiles et les tanks et toutes les armes prohibées frappent la bande de Gaza. Un grand coup pour les autorités de l’occupation israélienne.

Le gouvernement de Haniyeh continue son travail, un échec pour les occupants israéliens


Gaza, le Premier ministre palestinien visite les décombres

Le gouvernement palestinien a donné beaucoup de ses éléments, en martyrs ou en blessés. Le ministre de l’intérieur et un certain nombre de chefs des services de sécurité en font partie. Ils donnent leur sang pour leur peuple et leur cause.

Les ministères continuent leur travail

Le gouvernement palestinien légitime présidé par Ismaël Haniyeh a défié l’occupation israélienne en décidant de continuer son travail. Et dès que l’ennemi israélien avait cessé, Tahir An-Nounou, porte-parole du gouvernement, a appelé tous les fonctionnaires à rejoindre leurs lieux de travail.

La vie a le droit de reprendre son cours, croit le gouvernement palestinien. Il faut également mettre tous les efforts pour reconstruire la bande de Gaza, après cette affreuse guerre menée par l’armée israélienne pendant vingt trois jours durant. Le gouvernement de Haniyeh a décidé de reprendre le travail, bien que tous ses sièges aient été détruits.

L’occupation israélienne a échoué

Des analystes palestiniens et d’autres affirment que les occupants israéliens ont totalement raté leur objectif : faire tomber le gouvernement palestinien de la bande de Gaza. La mesure de cette agression israélienne aurait tombé des Etats tout entiers. Les Israéliens ont commis des crimes de guerre des plus atroces.

L’armée israélienne ayant échoué à frapper le gouvernement et la résistance, elle a alors durement frappé les civils. Elle voulait dire à qui voulait l’entendre qu’elle a réussi à tuer Gaza. C’est un échec total, à l’écart de ses objectifs politiques et militaires.

Les institutions et les ministères palestiniens n’ont jamais cessé de fonctionner. Dès que la guerre a pris fin, le ministère des travaux publics a commencé à chiffrer les dégâts effectués par les occupants israéliens. Il a estimé les coûts de la reconstruction de la bande de Gaza à plus de deux milliards de dollars. Mais tous les efforts ne pourront travailler efficacement, si les points de passage ne sont pas tous ouverts.

Le ministre des travaux publics Dr. Youssef Al-Mansi, dans une conférence de presse tenue à Gaza, mercredi 21 janvier 2009, dit que tous les domaines de la vie dans la bande de Gaza ont besoin d’une reconstruction. Cinq mille maisons ont été totalement détruites, avec tous leurs meubles. Leurs familles ont besoin d’être relogées, bien évidemment.

Il y a six mille autres familles dont les maisons sont détruites partiellement. D’autres dix mille maisons ont également besoin d’être restaurées. Il y a aussi beaucoup de bâtiments officiels qui doivent être reconstruits. Sans parler de l’aéroport, du port et de beaucoup d’autres choses.

Collaborateurs !

Le ministère de l’intérieur a continué son travail. Il a pu mettre la main sur des dizaines de collaborateurs. Ces derniers voulaient frapper la résistance palestinienne de l’intérieur et donner des renseignements sur les résistants aux occupants israéliens.

Ihab Al-Ghassine, porte-parole du ministère, dit que les services de sécurité n’ont cessé leurs activités durant la guerre. Et dès que le cessez-le-feu a été déclaré, les hommes ont repris leurs vêtements officiels.

C’est Saïd Syam qui avait organisé les services de sécurité, avant sa tombée en martyre, pendant ce temps d’extrême urgence.

Les secouristes ont également assumé leurs devoirs, se sacrifiant pour leur devoir. Plusieurs d’entre eux y ont laissé la vie ; des dizaines d’autres ont été blessés. La police a aussi repris sa fonction : circulation, conflits familiaux, poursuite de ceux qui veulent profiter de la situation pour monter les prix…

Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Résistances

Même auteur

Palestine Info

Même date

31 janvier 2009