Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4398 fois

Néguev -

Le gouvernement israélien annonce un plan de "déplacement" forcé de dizaines de milliers de Bédouins indigènes du Naqab

Par

Les ministres israéliens ont approuvé hier, lors d'une réunion, un projet basé sur le "Rapport Prawer", qui prévoit le déplacement forcé de 30.000 Bédouins arabes du Naqab. La population bédouine vit dans ce qui est maintenant "le sud d'Israël" depuis des centaines, voire des milliers d'années, mais lorsqu'Israël a été créé en 1948, le gouvernement israélien a choisi de ne pas reconnaître les Bédouins comme habitants légitimes et détruit leurs maisons depuis lors, sans interruption.

Le gouvernement israélien annonce un plan de 'déplacement' forcé de dizaines de milliers de Bédouins indigènes du Naqab

Après que la décision soit annoncée dimanche, environ 150 Bédouins se sont rassemblés devant le bureau du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu (photo ci-dessous) pour protester contre le projet. Certains ont parlé de "nettoyage ethnique", et un représentant des Bédouins a dit aux journalistes israéliens du Ha'aretz (1) que le projet de "déplacement" représentait "une déclaration de guerre" du gouvernement israélien contre le peuple bédouin.

Photo


Israël a créé trois zones "reconnues" pour y installer les Bédouins, près de la décharge municipale de Jérusalem, et a essayé à maintes fois d'obliger les dizaines de milliers de Bédouins "non reconnus" à quitter leurs maisons ancestrales et à déménager dans ces secteurs, que beaucoup de Bédouins considèrent comme des ghettos. Les secteurs "reconnus" ne comportent pas non plus d'espaces pour les animaux des Bédouins, dont beaucoup sont des bergers qui ont besoin d'espace pour faire paître leurs troupeaux.

Lorsque le "Rapport Prawer", commandité par le gouvernement israélien pour trouver une "solution" qui mettrait fin au "problème bédouin", a été diffusé en juin, l'Association pour les Droits civils en Israël a formulé de nombreuses objections.

Le rapport dit que les villages bédouins "non reconnus" doivent remplir un certain nombre de critères de manière à être "reconnus", dont la viabilité économique et la contiguïté - des critères dont beaucoup de Bédouins disent qu'ils impliquent l'urbanisation forcée de leur culture rurale.

Selon Adalah, l'Association pour les Droits civils en Israël, "si les mêmes critères étaient appliqués à la population juive, des colonies tout entières - y compris des colonies communautaires, des observatoires, des "kibbutzim" et des "moshavim" - seraient vouées à la destruction."

(1) "Cabinet approves plan to relocate Negev Bedouin", Ha'aretz, 12/09/2011


Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Néguev

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

12 septembre 2011