Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 6140 fois

Palestine 48 -

Le gouvernement israélien approuve un projet qui "efface l'identité palestinienne"

Par

Le gouvernement israélien a donné son accord pour la création d'une commission destinée à "judaïser" les noms des villes et sites historiques palestiniens. Selon un membre arabe du parlement israélien (Knesset), cela fait "partie d'un projet visant à effacer l'identité palestinienne". Le député Ahmed Al-Tibi a affirmé qu'une telle initiative indique que les Israéliens manquent de confiance en la véracité de leur propre récit historique et culturel.

Le gouvernement israélien approuve un projet qui 'efface l'identité palestinienne'

"D'un côté les Israéliens essaient de judaïser Jérusalem, la Galilée et le Néguev en éliminant la mémoire des Palestiniens avec la loi sur la Nakba. D'un autre côté, ils changent les noms arabes en hébreu," a-t-il dit.

Les suggestions comprennent le changement de Jérusalem/Al-Quds en "Yerushalayim" ; An-Naserah/Nazareth en "Natzaret" ; Yaffa/Jaffa en "Yafo" ; et Al Bahr Al Mayet/La Mer Morte en "Yam Ha-Melah".

Ils ne réussiront pas, affirme le député, à renforcer le récit sioniste au dépens des Palestiniens. "Comme l'a dit le grand poète Mahmoud Darwhish, 'Cette mer est mienne... cet air humide est mien.' Le ministre qui a eu l'idée de la création de cette commission, Yisrael Katz, partira comme il est venu, mais An-Naserah, Yaffa et Al-Quds resteront dans la conscience à jamais ; ils ne partiront pas en emmenant leurs noms."

C'est sur la suggestion de Katz que le gouvernement israélien a approuvé la création de cette commission ministérielle spéciale. Elle a pour mission de transcrire les noms des villes, carrefours et sites historiques de Palestine 1948 en hébreu, de manière à ce que les noms soient identiques dans toutes les langues, la langue de référence étant l'hébreu. Les noms en hébreu apparaîtront sur les cartes officielles, les panneaux routiers et les manuels.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a exprimé son plein accord pour l'idée, qualifiant la démarche de "bénie" et très importante.


Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Middle East Monitor

Même date

6 juillet 2011