Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2197 fois

Gaza -

Le manque de farine, conséquence du blocus, entraîne une vraie catastrophe dans la bande de Gaza

Par

Une catastrophe réelle attend la bande de Gaza. Le blocus et la fermeture des points de passage menacent des milliers de maisons et de familles palestiniennes. Même le blé est interdit d'y entrer par les autorités de l'occupation israélienne.

Ces autorités veulent purement et simplement affamer et mettre à genoux le peuple palestinien, disent plus d'un.


Un pain rare

Nombreux sont ceux qui font la queue devant les quelques boulangers encore ouvertes dans la bande de Gaza. Ils cherchent du pain, denrée devenue très rare, nécessaire pour leur simple survie. Le manque de pain indique distinctement que la bande de Gaza est sur le point de subir une catastrophe humanitaire.

Sur une question posée sur la crise du pain dans bande de Gaza, le boulanger Abou Ahmed répond : «Faute de blé, je me suis retrouvé obligé de fermer les portes de ma boulangerie

Les autorités de l'occupation israélienne refusent au blé d’atteindre la bande de Gaza. Les points de passage sont fermés. Nous, les boulangers, nous sommes les premiers à avoir ressenti les conséquences de cette politique barbare pratiquée par les autorités de l'occupation israélienne.

"Nous appelons le monde entier à faire attention à ce problème primordial ; la bande de Gaza est sur le point de subir une véritable catastrophe. Encore deux ou trois jours au maximum et nous ne verrons plus un morceau de pain dans la bande de Gaza. Ce manque de pain est une menace réelle pour l’espèce humaine dans la bande de Gaza."


L’UNRWA

Dans le même contexte, l’UNRWA s’est retrouvée obligée de suspendre la distribution de nourriture dans la bande de Gaza. Ses dépôts sont vides.

Tous les points de passage de la Bande sont fermés et la situation s’aggrave de plus en plus. Dans la bande de Gaza, un million et demi d’âmes vivent. La moitié de ces humains, vivant grâce aux aides fournies par cette agence internationale, s’en trouvent privés !


Electricité, eau et gaz

Dans la bande de Gaza, le pain n’est qu’une partie du problème. En effet, l’occupant israélien interdit l’entrée du carburant nécessaire pour la fabrication de l’électricité. Ainsi, la Bande est souvent dans un noir total.

Faut-il préciser que le manque d’électricité menace le travail de beaucoup de domaines de la vie ? Les hôpitaux et leurs malades sont les premiers à en ressentir les conséquences. L’eau potable en est aussi une autre victime.


Appels

Des appels viennent de tous bords, locaux comme internationaux, des appels à arrêter le blocus, à laisser les produits alimentaires et élémentaires entrer dans la bande de Gaza, à permettre à la vie normale de reprendre son cours.

Beaucoup appellent l’Egypte à ouvrir le point de passage de Rafah. Par ce point, les aides, devenues très urgentes, peuvent arriver à la population de bande de Gaza.

John King, directeur des opérations de l’UNRWA dans la bande de Gaza, confirme : « Le blocus doit finir avant l’effondrement ». Il faut travailler, souligne-t-il, pour ouvrir les points de passage. La fermeture des passages vient à l’encontre de la loi internationale.

De ce fait, King appelle l’Egypte, l’occupation israélienne et le monde entier à tout faire pour lever le blocus et ouvrir les points de passage. Les habitants de Gaza ont le droit d’obtenir leurs besoins élémentaires et ils ont le droit à une meilleure éducation.

Le problème est que tous les appels ne trouvent pas d’écho encourageant. On se demande si le monde ne devient pas complètement sourd.

Source : http://www.palestine-info.cc/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Palestine Info

Même date

26 décembre 2008