Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2858 fois

Cisjordanie -

Le nouveau gouvernement palestinien prête serment

Par

Le nouveau gouvernement palestinien à Ramallah, dirigé par un universitaire, le Dr Rami Hamdallah, a prêté serment jeudi 6 juin. Le nouveau Premier Ministre est très proche du Fatah et a conduit plusieurs activités de normalisation culturelle avec des personnalités et des organisations israéliennes. Il est professeur de linguistique anglaise et occupe le poste de Doyen à l’Université An Najah de Naplouse.

Le nouveau gouvernement palestinien prête serment

Le Dr Hamdallah (photo ci-dessus) n’a pas d’expérience politique, à l’exception de sa prise en charge de la Commission Electorale Centrale Palestinienne, depuis 2002. Il aura deux adjoints, un en charge des affaires économiques, et l’autre pour les affaires étrangères, apparemment pour pallier à son manque d’expérience.

Les Palestiniens ont connu leur dernière élection générale en 2006, à l’occasion de laquelle le Hamas, principal adversaire du Fatah, a obtenu une majorité écrasante au Parlement palestinien. A l’époque, personne ne s’attendait à ce que le Mouvement de Résistance Islamique fasse un tel score, et depuis lors, le Hamas est la cible d’un blocus et d’un siège internationaux. De plus, environ 50 de ses parlementaires élus ont été arrêtés par Israël, ce qui continue à paralyser le travail du Conseil Législatif Palestinien (CLP).

Depuis qu’en 2007, une faction au sein du Fatah a tenté un coup d’Etat militaire, soutenu par Israël et les Etats-Unis, contre le Hamas, le gouvernement de ce dernier a été décrié et rejeté. Le Président Mahmoud Abbas a désigné comme Premier Ministre le candidat favori de l’occident, Salam Fayyad, pour l'administration basée à Ramallah. Depuis lors, le CLP élu a été largement ignoré.

Les tentatives des pays arabes, dont l’Arabie Saoudite, l’Egypte, le Yémen et le Qatar, d’amener le Fatah et le Hamas à se réunir dans un gouvernement unique ont plusieurs fois échoué. Suite aux critiques émises par des membres haut placés du Fatah, Abbas (1) a dernièrement limogé Fayyad et son gouvernement,.

Il a déclaré que le nouveau gouvernement dirigé par Hamdallah restera en place quelques semaines ou mois. « Aussi longtemps que je serai dans ma position de responsable, il poursuivra son travail et il bénéficiera de mon entier soutien, » a-t-il insisté.


(1) dont le mandat a expiré en janvier 2009. (ndlr)



Source : Middle East Monitor

Traduction : CR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Politique intérieure

Même auteur

Middle East Monitor

Même date

8 juin 2013