Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3692 fois

Cisjordanie -

Le parlement de l'OLP sera élu par les Palestiniens des territoires occupés et de la Diaspora

Par

Les factions palestiniennes sont convenues samedi que le parlement de l'OLP serait élu au suffrage direct et comprendrait des représentants des territoires palestiniens et de la diaspora.

La commission réforme de l'OLP, créée à la suite de l'accord de réconciliation de mai 2011, s'est réunie au Caire pour se mettre d'accord sur la structure du Conseil national palestinien.

Seule représentante des Palestiniens sur la scène internationale, l'OLP a été critiquée pour ne pas inclure les voix de la Diaspora, ni les factions plus récentes Hamas et Jihad Islamique, qui n'en font pas partie.

Le Conseil national palestinien - le parlement de l'OLP - est dirigé par des personnes nommées et des membres du parlement de l'Autorité palestinienne, au sein duquel les Palestiniens de la Diaspora n'ont pas leur mot à dire.

Lors de la réunion de samedi, la commission a convenu que le Conseil national palestinien comprendrait 350 membres élus au suffrage direct. Les territoires palestiniens seront traités comme une seule circonscription électorale, élisant 150 délégués.

La répartition des autres circonscriptions pour l'élection des 200 représentants de la Diaspora est dans l'attente de l'évaluation de la faisabilité de sondages dans les pays étrangers ayant des populations palestiniennes.

Mais la commission a insisté sur le fait que la représentation de la Diaspora soit globale, avec des élections dans tous les pays qui les autoriseraient, et une nomination des représentants dans les pays où des élections ne seraient pas possibles.

Le président du Conseil national palestinien Salim Zaanoun a dit que de nouvelles réunions de la commission fixeraient les détails.

L'accord de réconciliation visant à mettre fin à la division Hamas-Fatah cherche à établir une stratégie nationale commune de réforme de l'OLP, avec la participation du Hamas.

Créée en 1964, l'OLP représente les Palestiniens aux Nations-Unies et est signataire des documents internationaux, contrairement au gouvernement de l'Autorité palestinienne, basée à Ramallah, à qui les Accords d'Oslo de 1993 ont accordé une compétence temporaire à l'intérieur de zones limitées d'autonomie.

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Politique intérieure

Même auteur

Maan News

Même date

26 février 2012