Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1901 fois

Gaza -

Le phosphore des occupants israéliens tue l’olivier et le dattier de Gaza

Par

Les différents obus, dont surtout le phosphore blanc, ont laissé leurs effets néfastes sur les oliviers et les dattiers de la bande de Gaza, remarquent les fermiers. Ils ne donnent plus les mêmes quantités de produits, comme auparavant.

Le produit de cette année ne fait même pas 5 % de celui de l’année passée, dit le fermier palestinien Azzam An-Najjar, 74 ans, l’étonnement aux yeux et la colère aux rides dessinées par les ans et par les souffrances.

Le problème dépasse son terrain. Tous les oliviers de la région deviennent quasi-stériles.

Nivelage au phosphore !

Les forces israéliennes d'occupation ont rasé soixante oliviers appartenant à l’agriculteur Al-Nadjaj, dont la terre se situe à l’est du village de Khozaa. Il ne lui reste que dix-huit autres arbres, mais dans une autre ferme. Ceux-là lui donnaient environ deux tonnes d’olives. Cette année, ils n’ont produit que quatre-vingt-dix kilogrammes !

Il est sûr que ces arbres arbustes sont malades à cause des obus, missiles, bombes, phosphores blancs lâchés par les occupants israéliens pendant leur guerre agressive menée contre Gaza.

Le sort de la ferme de Mme Om Mohammed Al-Samiri n’est pas meilleur. Ses trente arbres n’ont donné qu’une quarantaine de kilogrammes, au lieu des quatre mille habituels.

Abou Mach a un atelier. Il reçoit l’olive de fermiers pour le presser et en extraire l’huile. Le premier jour de la saison de cueillette, il en recevait une dizaine de tonnes. Cette année, à peine une tonne !

La perte essentielle est surtout causée par les opérations de nivelage pratiquées par les forces israéliennes d'occupation, dit le ministère palestinien de l’agriculture.

Seulement dans leur guerre agressive menée contre Gaza, les forces israéliennes d'occupation ont rasé des terrains comportant plus de huit mille oliviers, sans parler de ces arbres endommagés par leurs obus de toutes sortes.

Les dattiers !

Les autres plantes de la bande de Gaza ne sont pas mieux loties que les oliviers, dit le ministère. Les dattiers ne donnent plus les quantités de fruits habituelles.

En effet, les milliers de tonnes d’obus, la plupart prohibés, ont monté la température de 5 à 15°C durant les 22 jours de guerre agressive israélienne menée contre Gaza. Ainsi, les amandiers, les oliviers, les pommiers, les dattiers et toutes les plantes de la Bande n’ont pas eu la période de froid nécessaire à leur maturation, souligne Dr. Haydarat Laham.

L’homme !

Enfin, il est important de dire que ce ne sont pas seulement les plantes qui souffrent des conséquences de la guerre agressive israélienne menée contre Gaza. Elles touchent également l’homme. De nouvelles maladies marquent leur apparition, surtout chez les nouveaux-nés, dit Dr. Achour, directeur de l’hôpital Al-Chifa à Gaza.

Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Crimes de guerre

Même auteur

Palestine Info

Même date

18 octobre 2009