Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3293 fois

Palestine -

Le poète Samih el Qassem au stade terminal d'israélisation

Par

La campagne de normalisation culturelle avec l'ennemi sioniste a atteint cette année un sommet de surréalisme avec la participation de Samih el Qassem aux côtés de poètes israéliens à un festival consacré à la "Mémoire de Ishak Rabin" organisé par l'association Helicon le 29 octobre dernier.

Le poète Samih el Qassem au stade terminal d'israélisation

Rappelons cependant que celui qui se considère comme "le poète de la résistance", et qui proclame dès qu'il le peut sur les écrans des chaînes arabes son engagement nationaliste, n'a jamais raté une occasion de chanter les louanges des gouvernants du monde arabe. Comme il a toujours répondu présent aux soirées littéraires de la "Commission de la culture arabe" du ministère de la Culture sioniste et participé aux recueils de "Poésie israélienne hébraïque et arabe" et au projet "La poésie dans la rue" organisé dans Al Quds !

Depuis des années, el Qassem (photo ci-dessus) est un pilier du "Festival international de la poésie de Al Quds" organisé par l'occupation sioniste, sous prétexte qu'il s'agit d'un festival "gauchiste" !

Soulignons que des poètes israéliens ont boycotté ce festival, parmi lesquels Aharaon Shabtai, qui l'a qualifié de "désodorisant pour WC".

Malheureusement, un autre écrivain et poète palestinien, Taha Mohammad Ali, qui a fait un excellent travail sur la mémoire de la Nakba, fait également partie des participants assidus à ce festival.

Enfin, dans le cadre de la stratégie sioniste de normalisation qui connaît actuellement une expansion sans précédent, signalons le "Festival international d'Avril" du village de Almaghar, dirigé par Na'im al 'Araydi, membre du Likoud et auteur du recueil "Poésie arabe en Israël", qui s'efforce d'attirer des poètes arabes afin de compléter les podiums de poètes israéliens.



Source : Al Akhbar

Traduction : Nadine Acoury

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Normalisation

Même date

14 novembre 2009