Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2316 fois

Ramallah -

Le président du conseil des étudiants de Birzeit arrêté

Par

Le dimanche 25 novembre 2007, les forces spéciales de l'armée israélienne ont enlevé Fadi Hamad, le président du conseil des étudiants de Birzeit.
L'incident s'est produit sur la route reliant le camp d'Al Jalazoon à la ville de Ramallah au centre de la Cisjordanie.

Des témoins ont déclaré que la voiture dans laquelle se trouvait Fadi est tombée dans une embuscade sur la route reliant Ramallah et le camp de réfugiés de Jalazoon. Il a été ensuite emmené à la prison d'Ofer où il est détenu sans accès physique à un avocat.

Contrairement à d'autres établissements pénitentiaires, Ofer n'autorise pas automatiquement des permis de visites pour les avocats. La Campagne pour le droit à l'Education doit faxer une demande à la prison et le processus prend, en moyenne, 8 jours pour être traité pour chaque prisonnier qui a besoin de visite.

La loi militaire israélienne accorde également à l'armée 8 jours d'interrogatoire et d'enquête avant que l'affaire soit entendue par un juge du tribunal militaire.

Le dimanche 2 décembre, Fadi sera présenté devant un tribunal militaire, où il peut être accusé, libéré ou détenu indéfiniment sans inculpation en vertu du système de "détention administrative".

La détention administrative est un système d'incarcération sans inculpation qui est approuvé par un juge d'un tribunal militaire tous les 6 mois. Il est accordé au motif que le juge a vu des éléments de preuve secretes", souvent fournis par les agents des renseignements et ne sont pas divulgués à l'avocat du détenu, ce qui justifie une prolongation de l'incarcération afin de donner à l'armée israélienne plus de temps pour trouver des preuves et monter un dossier.

C'est le moyen le plus couramment utilisé pour punir l'activisme politique et dans la majorité des cas, elles ne terminent jamais devant un tribunal.

Dans un cas, un ancien étudiant de Birzeit prisonnier a reçu une offre d'exil en échange de sa libération anticipée à condition qu'il ne revienne pas dans le pays pendant deux ans. Il s'agissait effectivement d'une tentative par l'armée israélienne d'étendre son exclusion de la société, et après qu'il ait refusé l'offre, il a été libéré par le juge sans inculpation. Il est resté en détention administrative pendant plus d'un an et demi.

Actuellement, il y a 14 étudiants de Birzeit en détention administrative, dont un croupit en prison depuis plus de 2 ans et demi.

La semaine dernière, le samedi 24 novembre, l'étudiant de Birzeit, Fathi Saadeh, a été arrêté au checkpoint d'Atara situé entre les villes de Naplouse et de Birzeit. Il a depuis été remis en liberté sans inculpation.

On pense que leurs arrestations font partie d'une répression à l'encontre des étudiants membres de partis politiques.


Right to Education Campaign
Birzeit University
PO Box. 14
Birzeit
Palestine
+972 0)2-298-2059

Source : http://right2edu.birzeit.edu/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Etudiants

Même auteur

Université de Birzeit

Même date

2 décembre 2007