Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3366 fois

France/Arabie Saoudite -

Le socialisme revu et corrigé par François Hollande : le socialisme d’Arabie...

Par

Le président de la République François Hollande terminera l’année par une visite de deux jours en Arabie Saoudite. Il y percevra les dividendes de la diplomatie du plus offrant. Les étrennes seront généreuses. Elles permettront à quelques industriels d’assurer un plan de charge de plusieurs décennies et conforteront la place de la France au troisième rang mondial de l’armement. Ce n’est pas rien.

Le socialisme revu et corrigé par François Hollande : le socialisme d’Arabie...

Cette rencontre au sommet marquera aussi une prodigieuse évolution de la doctrine du parti socialiste. Que de chemin parcouru depuis l’élection du premier président de gauche de la cinquième république François Mitterrand, exigeant le désarmement des avions exposés au salon du Bourget !
 En trente ans, la rue de Solférino a mangé son chapeau. Anti-militarisme primaire et pacifisme naïf ont fait long feu. L’ultime étape est franchie.

Avant Hollande, les relations militaires franco-saoudiennes étaient exclusivement gérées par des hommes politiques de droite. Tous les ministres de gauche qui faisaient le voyage de Riyadh étaient reçus comme des diablotins dans un jeu de quilles. Récemment, Le Drian a cassé le plafond de verre en gagnant l’exploit d’être invité par le roi en personne. Cette performance est d’autant plus étonnante qu’elle s’appuie sur des fidèles de Sarkozy. L’ambassadeur de France à Riyad est l’ancien conseiller d’Alliot-Marie, le pilotage des ventes de matériels sensibles est assuré par une équipe de caciques de l’ancien régime, enfin, on cherchera avec difficulté des encartés à la rose dans le cénacle des industriels de l’armement.
 En un rien de temps, le gouvernement Ayrault aura converti les plus conservateurs du très fermé cercle militaro-industriel.

La doctrine de Hollande, « L’emploi par la relance à n’importe quel prix » marque avec ce voyage les limites du supportable pour les pachydermes socialistes qui eussent préféré que l’on se serra la ceinture pour marcher tête haute.
 Car le rapprochement avec l’Arabie n’est pas seulement une opération de remplacement d’un client – le Qatar – par un autre, c’est le virage idéologique d’une alliance stratégique surprenante qui marquera l’histoire de la gauche.
 L’Arabie Saoudite est-elle fréquentable ?
 Non. Mais la question est incongrue car Paris n’a plus les moyens de chipoter la vente de frégates, centrales nucléaires et poulets de Bretagne.
Tout au plus, les bonnes consciences pourront-elles espérer que le président – ira-t-il avec sa compagne ? - osera chuchoter à l’oreille du roi quelques paroles étrangères : « liberté, égalité, fraternité, justice... pour les femmes... » 


On se consolera pareillement en songeant que François Hollande n’allait tout de même pas refuser les généreux retours sur investissement de sa posture levantine, ni bouder son plaisir d’être l’artisan du spectaculaire dialogue israélo-saoudien sur fond de crise persique.
 Finalement, tout cela n’est pas si navrant. 
L’indécence est ailleurs, elle est collatérale à ce voyage.

Car pour marquer la lune de miel franco-saoudienne, le Centre Pompidou a prêté au musée de Dahran des œuvres de Picasso. Oui, Picasso.
 Picasso exhibé en Arabie.
 En Arabie Saoudite, le pays Guernica des droits de l’Homme !

Source : Al Manar

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Collabos

Même auteur

Al Manar

Même date

30 décembre 2013