Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1704 fois

Hébron -

Les FOI déclarent zone militaire fermée la «maison de discorde» d’Hébron (VIDEO)

Par

Mardi, le secteur environnant ce qu'on a appelé la « Maison de discorde », appelée par les colons la Maison de la Paix, a été déclaré zone militaire fermée. La police des frontières a pris le contrôle du secteur mardi soir et quatre unités de la police des frontières ont été déployées à Hébron.

Les FOI ont interdit aux Juifs d'entrer dans les quartiers palestiniens du secteur après que des colons aient annoncé des projets de marche vers les villages palestiniens pour protester contre l'évacuation de la maison qui a été décidée récemment par la Haute Cour de Justice. Les colons ont dit qu'ils s'attendaient à ce que l'évacuation ait lieu dans les deux prochains jours.

L'armée accuse les colons de fomenter des affrontements avec les Palestiniens, qui ont fait mardi 18 blessés par les forces de sécurité israélienne (forces d'occupation, ndt) et les colons dont un jeune âgé de 15 ans qui a été victime d’une fracture du crâne après avoir été touché à la tête par une pierre. Vingt Palestiniens ont été blessés dans les affrontements depuis ce lundi, a annoncé l'Autorité Palestinienne.

Deux jeunes juifs ont été arrêtés pour interrogatoire mardi, soupçonnés d'avoir participé au jet de pierres sur des Palestiniens près de la maison de discorde. L'ampleur de la violence manifestée récemment par les colons au cours des derniers jours n’a "presque pas de précédent" et pourrait provoquer des représailles palestiniennes, ont déclaré des sources des FOI. Ils ont demandé aux éducateurs des Yeshivas et des lycées (juifs) en Cisjordanie de maitriser leurs élèves, en ajoutant que la plupart des colons impliqués dans les combats étaient des jeunes des territoires (palestiniens occupés, ndt).

Les rabbins et les directeurs "ferment les yeux sur leurs élèves qui sèchent les cours pour aller à Hébron, et certains même les encouragent," a déclaré une source des FOI.

«Nous sommes désolés pour le garçon qui a été grièvement blessé mardi," a ajouté un responsable militaire, "mais la vérité doit être dite : Ce n'est pas un résident d'Hébron, et il n'avait rien à faire là, au coeur des émeutes. Il aurait dû rester à l'école ».

Les habitants palestiniens d'Hébron disent que les jeunes se rassemblent sur le toit de l'immeuble et jettent des pierres sur les passants palestiniens et même sur les ambulances du Croissant-Rouge, ils ont écrit des graffitis de haine tels que "Mort aux Arabes" et "Mohammed est un porc" sur les maisons musulmanes et les mosquées, et ils ont saccagé des pierres tombales musulmanes. Un tel comportement a conduit les sources des FOI à penser que les militants d'extrême-droite tentent de provoquer une "guerre de religion" avec les Palestiniens. Les colons ont infligé des dégâts importants aux biens des Palestiniens, en lançant des pierres sur les passagers des véhicules palestiniens dans quatre villages voisins, en crevant des pneus et en cassant des vitres. Ils ont également détruit 70 oliviers dans un village près de Ramallah.

Les FOI et la police ont commencé mardi à empêcher les citoyens israéliens du bloc de colonie de Gush Etzion de se diriger vers Hébron, sauf s'ils peuvent prouver qu'ils vivent dans la région, afin d’empêcher d’autres colons de venir renforcer les rangs des manifestants. La décision de fermer la zone aux civils et de déployer les forces de la police des frontières a également été prise mardi par le commandement central du GDC, le Général Gadi Shamni, après que les soldats des FOI dans la région aient eu des difficultés à contenir les colons.

"Nous ne pouvons pas accepter les tentatives faites par de petits groupes d'extrémistes d’ébranler l'autorité de l'État sur ses citoyens," a déclaré mardi le ministre de la Défense Ehud Barak. "Les forces de sécurité devront agir afin que la loi soit respectée."

Des responsables du ministère de la Défense ont déclaré qu’Israël devra prendre de nouvelles mesures contre les colons responsables de la violence.

Le chef de l’Administration Civile, Yoav Mordechai, a tenté mardi de convaincre les dirigeants de l'Autorité Palestinienne, y compris le Premier Ministre palestinien Salam Fayyad, d’essayer de limiter la violence palestinienne en réponse aux actions des colons. Mordechai leur a dit que les FOI et la police lutteraient contre la violence des colons juifs et que les émeutiers seraient inculpés, et il a exprimé ses regrets pour les dommages causés à la mosquée.

Pas de greffon vidéo disponible...

Source : http://www.haaretz.com/hasen/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Attaques de colons

Même date

3 décembre 2008