Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2479 fois

Gaza -

Les Forces d’Occupation Sionistes tuent 4 Palestiniens à Gaza

Par

Le Centre Palestinien pour les Droits de l'Homme (PCHR) condamne fermement les attaques perpétrées par les forces israéliennes dans la soirée du 24 août et la matinée du 25 août 2009. Trois Palestiniens ont été tués et un quatrième a disparu suite à des tirs israéliens dans le nord de la bande de Gaza et à un bombardement aérien le long de la frontière égyptienne, au sud de Rafah.

Selon les enquêtes menées par le PCHR, le lundi 24 août 2009 vers 15h15, les troupes israéliennes postées au nord-ouest de la ville de Beit Lahiya dans le nord de la bande de Gaza (le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël) ont tiré sur deux civils palestiniens de Beit Lahia, qui s’approchaient de la frontière.

Saïd Ata Al-Hussumi, 16 ans, est tué de deux balles dans la poitrine, et Masoud Mohammed Tanboura, 19 ans, a été grièvement blessé par plusieurs balles dans la poitrine.

Al-Husumi et Tanboura travaillaient dans une ferme de la ville de Beit Lahiya, à environ 350 mètres de la barrière frontalière. Ils ont tenté de se rapprocher de la frontière afin de trouver des fils métalliques pour les vendre. Ils n'étaient pas armés.

Israël a illégalement interdit tout mouvement près de la frontière au nord et à l'est de la bande de Gaza. L'interdiction s’applique à moins de 300 mètres de la barrière frontalière dans la bande de Gaza. En conséquence, les agriculteurs palestiniens se voient refuser l'accès à leurs terres. Ainsi, ils sont privés de leur droit de cultiver ces terres, ou même de s’en approcher.

Dans de nombreux cas, les Palestiniens se retrouvent sous les tirs israéliens, à des distances supérieures de 300 mètres. Le PCHR a documenté de nombreux décès, notamment des enfants, à la suite des tirs des forces israéliennes contre des civils se trouvant à proximité de ces zones.

Tôt dans la matinée du mardi 25 août 2009, un avion de guerre israélien a tiré un missile sur un tunnel près de la Porte Salah al-Din, au sud de la ville de Rafah, sur la frontière israélo-égyptienne.

Deux frères, Mansour Ali al-Batniji, 30 ans, et Nael Ali al-Batniji, 20 ans, ont été tués, et leur autre frère, Ibrahim, 35 ans, a disparu. Six autres Palestiniens ont également été blessés.


Le PCHR condamne fermement cette escalade des forces israéliennes, et:

1. Réitère sa condamnation de ces crimes qui font partie d'une série de crimes de guerre commis par les forces israéliennes dans le territoire palestinien occupé.

2. Demande à la communauté internationale d’intervenir immédiatement pour arrêter de tels crimes, et renouvelle son appel aux Hautes Parties contractantes de la Quatrième Convention de Genève pour qu’elles s'acquittent de leurs obligations.

Source : http://electronicintifada.net/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Incursions

Même auteur

PCHR

Même date

25 août 2009