Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2626 fois

Gaza -

Les Palestiniens disent que l'Accord "ouvrira Gaza au monde"

Par

Communiqu̩ de Presse de l'OLP РD̩partement des N̩gociations

Ce matin, le 15 novembre 2005, les négociateurs palestiniens ont conclu un accord avec leurs contre-parties israéliennes sur le principe de rouvrir le passage de Rafah entre la Bande de Gaza et l'Egypte le 25 novembre 2005.
L'accord stipulait également la levée des restrictions au déplacement sur les Palestiniens à l'intérieur et entre les Territoires Palestiniens Occupés (TPO) et garantit qu'Israel n'obstruera pas la construction d'un port maritime sur la côté de bande de Gaza.

Ministère des Affaires Civiles,
Autorité Nationale Palestinienne
Ramallah,
Territoires Palestiniens Occupés



Le Ministre des Affaires Civiles, Mohammed Dahlan, a décrit l'accord comme "une étape importante non seulement en ouvrant la bande de Gaza au monde, mais en améliorant les déplacements des Palestiniens dans les Territoires Palestiniens Occupés en général, y compris entre la Cisjordanie et la bande de Gaza."


Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue dans la ville de Gaza cet après-midi, le Ministre Dahlan a critiqué Israël pour avoir précédemment empêché et bloqué les discussions sur les questions acceptées aujourd'hui, en notant que, avant cet accord, Israël avait espéré continuer ce qu'il a appelé, "l'occupation par contrêle à distance."


L'accord d'aujourd'hui fait suite à des mois d'intensives préparations et discussions et à un marathon de discussions dirigées par le Secrétaire d'Etat américain, Condoleezza Rice, et l'Envoyé spécial du Quartet, James Wolfensohn. Les négociations intenses ont commencé hier après-midi et se sont poursuivies jusqu'à têt ce matin.


La délégation palestinienne était composée du ministre Dahlan, du ministre de l'Aménagement, Ghassan Khatib, du ministre des Finances, le Dr. Salam Fayyad et le reponsable de l'équipe du Bureau du Président, le Dr. Rafiq Husseini.


Le ministre Khatib a accueilli l'accord, en disant : "S'il est appliqué de bonne foi, cet accord fournira les conditions pour donner une impulsion au rétablissement de l'économique palestinienne.". Notre économie a été dévastée par presque quatre décennies d'occupation continue, aussi atténuer les restrictions à la circulation de la population et des marchandises palestiniens est une priorité absolue."


L'accord atteint avec le gouvernement israélien représente un accord global sur un certain nombre de questions clés concernant les déplacements et l'accès. Quant au passage de Rafah, un accord de principe plus détaillé a été conclu entre les deux parties, dont la mose en application sera établie pendant d'autres discussions au cours dans les 48 heures à venir.


M. James Wolfensohn et son équipe mènera une série de réunions de mise en œuvre avec les équipes de négociations palestiniennes et israéliennes qui commençeront dans les 24 heures à venir. Le Ministre Fayyad clarifié que ces réunions étaient prévues "pour s'assurer que l'accord sur le papier et les principes qu'il détaille soient mis en pratique aussi vite que possible."


Selon l'accord, le passage de Rafah sera rouvert par les Palestiniens le 25 novembre 2005 pour le déplacement de tous les détenteurs palestiniens de cartes d'identité ainsi que pour les exportations de Gaza. Les importations vers la bande de Gaza passeront par Kerem Shalom et seront dédouanées par des douaniers de l'Autorité Palestinienne en attendant l'achèvement des préparations pour le traitement des importations au passage de Rafah.


L'accord stipule que l'Union Européenne (EU) soutiendra la gestion du passage de Rafah par l'Autorité Palestinienne dans les limites d'une capacité de surveillance active. L'Union Européenne fournira également un conseil en gestion à l'Autorité Palestinienne sur la capacité de construction et n'aura pas de pouvoir d'application de la Loi.


Le Ministre Dahlan a souligné qu'"il n'y aurait aucune transmission d'images en direct sur le passage de Rafah au gouvernement d'Israël," notant que l'Union Européenne recevra et regardera les images en temps réel dans un bureau de Liaison où des représentants palestiniens et israéliens seront également présents.


Le Dr. Rafiq Husseini a également parlé de l'accord en termes positifs, en soulignant que "(Selon les termes de cet accord), Israël n'a aucun pouvoir pour limiter à tout détenteur de carte d'identité palestinienne l'utilisation du passage de Rafah." Selon l'accord, l'Autorité palestinienne est la seule partie qui peut empêcher le mouvement de toute personne ou marchandise palestinienne par Rafah sur la base des considérations de sécurité.


Dans l'accord, Israël s'engage à permettre immédiatement l'exportation des produits agricoles de la bande de Gaza et à autoriser la sortie de la bande de Gaza de 150 camions par jour par le point de passage EL-Mintar (Karni) avant le 15 décembre 2005.
Il a été également convenu qu'au moins 400 camions par jour sortiront de la bande de Gaza vers la fin 2006.


D'ailleurs, les deux parties ont accepté de réinstituer partiellement les arrangements de sécurité de passage entre la bande de Gaza et la Cisjordanie par la création de convois d'autobus avant le 15 décembre 2005 et des convois de camions avant le 15 janvier 2006.


Pendant les négociations, l'Autorité Palestinienne a fourni à l'administration américaine les détails sur toutes les restrictions au mouvement que subissent actuellement les Palestiniens de Cisjordanie Occupée. Après cela, et en conformité avec ses engagements de la Feuille de Route de revenir au statu quo d'avant septembre 2000, le gouvernement israélien a donné son accord à l'Administration américaine de réduire ses fermetures internes aussi largement que possible (y compris les barrages routiers illégaux et les checkpoints) en Cisjordanie avant le 31 décembre 2005.


Les parties ont également convenu que la construction du port maritime débutera immédiatement et qu'elles commenceront des discussions détaillées sur la réouverture de l'aéroport international Yasser Arafat à Gaza.


En résumant l'accord comme "une étape sur le chemin vers une plus grande liberté pour les Palestiniens," le ministre Khatib a remercié la Secrétaire d'Etat Rice et Mr. Wolfensohn pour qu'il a appelé, "des efforts exceptionnels qu'ils ont démontrés en négociant entre les deux parties au cours des derniers mois, et particulièrement au cours des dernières heures."



"Nous remercions également l'Union Européenne pour avoir accepté de servir de tiers au passage de Rafah et nous attendons avec intérêt l'implication active continue du Secrétaire Rice, de M. Wolfensohn et de l'Union Européenne" a-t'il dit.


Le texte intégral des Principes d'Accord sur le passage de Rafah et de l'Accord sur le Mouvement et l'Accès est disponible sur la page d'accueil du Département des Négociations :
http://www.nad-plo.org/index.php


Pour plus d'informations, contactez :

Sanaa Hammoud (Arabe et Hébreu)
Legal Advisor
Negotiations Support Unit
Tel: 054-432-5542


Sharif Hamadeh (Anglais)
Communications Advisor
Negotiations Support Unit
Tel: 0599-490-329


Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Initiatives de Paix

Même auteur

OLP

Même date

15 novembre 2005