Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4029 fois

Grande-Bretagne -

Les circonstances de l’arrestation du Sheikh Raed Salah

Par

L’Organisation arabe des droits de l’homme en Grande-Bretagne a rapporté dans une lettre adressée vendredi à plusieurs officiels arabes, les circonstances détaillées de l’arrestation du chef du Mouvement islamique dans les territoires palestiniens, le Sheikh Raed Salah, par les autorités britanniques.

Les circonstances de l’arrestation du Sheikh Raed Salah

L’Organisation a affirmé dans sa lettre, dont une copie est parvenue au CPI que l’arrestation du Sheikh Salah fut précédée d’une campagne frénétique du lobby sioniste en Angleterre, « qui a utilisé tous les moyens médiatiques pour le discréditer en l’accusant d’antisémitisme ».

Concernant les circonstances de l’arrestation, l’Organisation a souligné que le Sheikh avait été invité par des parlementaires et des militants pro-palestiniens pour discuter des évolutions de la cause palestinienne et les effets du printemps arabe. Il est arrivé à l’aéroport d’Heathrow le 25 juin 2011 muni de son passeport israélien, et il a rempli les formulaires requis en déclarant son lieu de résidence et sa durée. Il n’a rencontré avec la délégation l’accompagnant aucune difficulté dans l’aéroport, et est entré normalement dans le territoire britannique.
 
Elle poursuit : « Après deux jours de séjour, il a donné une conférence au Parlement, et une autre dans une salle au centre de Londres sans rencontrer aucun problème. Le 28 juin, il s’est rendu à Leicester pour y délivrer une conférence, et lorsqu’il est revenu à 23 heures, il fut surpris avec la délégation de voir que la police l’attendait devant sa chambre d’hôtel. Les policiers se sont jetés sur lui et l’ont menotté, la délégation qui parle couramment anglais n’a pas été permise de lui traduire ce qui était dit, et il a été éloigné avec force ».

« Sheikh Raed a été embarqué au poste de police de Paddington Green qui est spécialisé dans les questions de terrorisme et n’a rien à voir avec les cas d’immigration. Le Sheikh y est resté un court moment puis il a été transféré dans un centre de détention réservé aux questions d’immigration », a-t-elle précisé.

L’Organisation a souligné que l’insistance du Sheikh Salah à rester au Royaume-Uni pour contester la décision d’expulsion « fut un choc pour le ministère de l’Intérieur et le lobby sioniste, ce qui les a amenés à revoir tous leurs calculs ». Elle poursuit : « C’est comme si la décision d’expulsion n’avait pas eu lieu, et l’ordre de l’éliminer est désormais aux mains de la justice. L’expérience avec des cas similaires nous apprend que le Sheikh sortira sous caution, et au fil dois mois, le ministère de l’Intérieur et le lobby sioniste seront forcés de s’excuser après que le Sheikh soit innocenté de tout ce qui lui a été reproché ».

Source : Palestine Info

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande-Bretagne

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Palestine Info

Même date

3 juillet 2011