Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3356 fois

Naplouse -

Les étudiants d’An-Najah font face à la répression des forces de sécurité, et déclarent les responsables américains indésirables sur le campus

Par

01/10/2014 - Le Front d’Action de l’Etudiant Progressiste de l'Université An-Najah de Naplouse, a dénoncé les attaques des forces de sécurité contre une manifestation d'étudiants et a exigé que ces forces soient tenues responsables.

Les  étudiants d’An-Najah font face à la répression des forces de sécurité, et déclarent les responsables américains indésirables sur le campus

En outre, les étudiants ont exigé que les responsables étasuniens et leurs délégations soient considérés indésirables à l'Université, qui a sa longue et remarquable histoire de lutte, alors que les USA continuent leur participation aux crimes de guerre de l'occupant contre le peuple palestinien.

Dimanche, le Front a appelé toutes les organisations et blocs d'étudiants à rejoindre une manifestation en face de la porte principale du campus, en face de l'Institut Coréen, le lundi 29 septembre, pour protester contre la visite du Consul U.S à l'Université.

Le FAEP et de nombreux blocs politiques étudiants se sont joints à la manifestation, brandissant des drapeaux palestiniens et des panneaux et des banderoles condamnant la visite du Consul U.S alors que les États-Unis fournissent un soutien militaire, économique et politique massif à l'occupant et à ses crimes de guerre.

Les manifestants étudiants ont été accueillis par un grand nombre de gardes de sécurité de l'Université et de la police de l'Autorité Palestinienne stationnée dans le quartier, exigeant que les étudiants mettent fin à leur manifestation et menaçant de la suspension de l'Université. À 13h00 lundi, après une demi-heure de protestation à l'extérieur de l'Université, les manifestants ont décidé de marcher vers la salle à l'Institut Coréen où le consul U.S participait à une cérémonie, et de demander qu'il quitte l'Université. Le service de sécurité de l'Université a  bloqué les tentatives des manifestants étudiants pour entrer à l'Institut, et les manifestants sont restés en dehors des murs de l'Université, continuant leur protestation et attendant la sortie du consul U.S.

Une fois que le Consul U.S et sa délégation aient quitté l'Université, les manifestants étudiants ont intensifié leurs slogans et leurs appels, marchant aux côtés du Consul et exigeant que le Consul quitte la zone, en dénonçant la responsabilité des Etats-Unis dans les crimes de guerre de l'occupation. Les services de sécurité de l'Université ont attaqué les manifestants étudiants, molestant et battant les étudiants et leur infligeant des blessures. En outre, les forces de sécurité ont pris leurs cartes d'étudiant, les ont forcé à quitter le campus et les ont menacé d'expulsion de l'Université.

Les forces de sécurité ont attaqué non seulement les manifestants étudiants mais aussi des journalistes et des photographes, confisquant la caméra d'un reporter et détruisant quelques prises de vues. Le mardi 30 septembre, les organisations d'étudiants ont organisé une réunion pour donner une suite à ces événements et organiser une protestation contre la répression des étudiants organisateurs et des protestations sur le campus. Les cartes d’identité des étudiants ont été reprises et quatre étudiants ont été menacés d'expulsion de l'Université.

Mardi les manifestants ont de nouveau lancé des slogans et porté des banderoles contre la présence du consul U.S à l'Université An-Najah et contre les attaques de la sécurité contre les étudiants, que ce soit sur le campus ou hors du campus.

Le Front d’Action de l’Etudiant Progressiste dénonce les actions brutales des forces de sécurité qui ont attaqué des étudiants et des journalistes et demande que les responsables soient  tenus  responsables des conséquences réelles, et que toutes les accusations et poursuites contre tous les élèves menacés de sanction ou d’expulsion soient annulées immédiatement. En outre, le Front rappelle que la question clé est le rejet de la présence du consul U.S impérialiste et de la délégation sur le terrain de l'Université An-Najah, l'Université des Martyrs ; ils ne sont pas bienvenus, car ils sont complices des crimes actuels de l'occupant.

Source : PFLP

Traduction : André Comte

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Résistances

Même auteur

FPLP

Même date

2 octobre 2014