Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2172 fois

Ramallah -

Les familles palestiniennes séparées par Israel agissent

Par

Des centaines de ressortissants étrangers se sont entassés dans le hall de la municipalité d'Al-Bireh Hall pour écouter des experts juridiques expliquer leurs différentes options possibles face au refus d'Israel de laisser entrer les ressortissants étrangers dans les Territoires Palestiniens Occupés.

Les familles palestiniennes séparées par Israel agissent


Image: Maureen Clare Murphy - Electronic Intifada

Y assistait de nombreuses familles avec leurs enfants qui craignent d'être séparés de force dans les jours à venir.

Dans la salle de conférence, l'adjoint au maire qui occupe le porte de maire par intérim, Omar Hamayel d'Al-Bireh a déclaré que la politique israélienne de refuser l'entrée aux Palestiniens qui sont des ressortissants étrangers s'appellait un nettoyage ethnique.

L'avocat du Centre d'Affaires Juridiques de Jérusalem, Abdallah Hammad, et l'avocat Muhammad Dahleh ont abordé différentes actions collectives qui pourraient être envisagées par ceux qui sont affectés par l'expulsion des habitants des Territoires Palestiniens Occupés décidée par Israël.

Atty. Dahleh, un activiste des droits de l'homme et expert juridique renommé a noté que la référence juridique appropriée pour la question se situe dans le droit humanitaire international et les Droits de l'Homme.

Il a également abordé le cas des Palestiniens ayant auparavant sollicité une réunification des familles qui tient compte de la résidence permanente. Israël a fermé cette porte et a créé une réalité où la population palestinienne est obligée de quitter leurs maisons.

La conséquence de cette pratique israélienne pourrait être vider plus de 500.000 Palestiniens des villes occupées de Ramallah, de Bethlehem, de Naplouse et d'autres villes à très court terme puisque les habitants palestiniens doivent partir pour maintenir l'unité de leurs familles.

Basil Ayish, le porte-parole de la Campagne, a fait remarqué que bien qu(ils examinaient options légales pour les familles affectées qui sont confrontées à la séparation forcée, la question est finalement politique, et que les victimes de cette pratique israélienne devraient prendre toutes les mesures afin de protester contre cette action avec le pays d'où ils sont citoyens.

La Campagne a déclaré que plus de 80% des derniers refus israéliens à des demandes de prolongation de visas étaient des citoyens Américains.

Les questions et les commentaires des participants révélaient une profonde frustration et colère contre leurs gouvernements étrangers respectifs et l'Autorité Palestinienne qui ne prennent aucune mesure concrète pour résoudre immédiatement cette question ou au moins pour la porter au niveau d'un débat public.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Refus d entrer

Même auteur

Right to Enter

Même date

29 novembre 2006