Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1881 fois

Palestine -

Les investisseurs internationaux mis en garde contre les problèmes d'accès à leurs éventuels investissements dans les Territoires Palestiniens Occupés

Par

Alors que des centaines d'investisseurs internationaux commencent à arriver à Bethléem pour assister à la Conférence sur l'investissement en Palestine prévue du 21 au 23 Mai, la menace d'être empêchés d’entrer en Cisjordanie occupée par les responsables israéliens devrait être avant tout à l'esprit de tout un chacun. Ceux qui espèrent investir en Palestine devront tenter de savoir qui, à l’avenir, garantira le libre accès pour eux-mêmes, leur personnel et leurs fournisseurs afin de réussir dans les Territoires Palestiniens Occupés (OPT).

En plus des restrictions à la circulation et à l'accès pour les Palestiniens, la pratique israélienne du refus d’entrée à l'égard des étrangers désirant entrer dans les territoires palestiniens occupés continue de poser de graves obstacles aux efforts d'investissement pour relancer la vie économique palestinienne. La conférence tente de promouvoir les investissements internationaux dans les territoires palestiniens étranglés par l’occupation va débuter malgré le fait qu'Israël n'ait pas montré d’intention sérieuse pour réduire les restrictions imposées à l'économie palestinienne.

Cependant, pour cette conférence, certains participants chanceux franchiront les checkpoints contrôlés par les Israéliens grâce à des laissez-passer accordés par Israël d’une durée limitée à 14 jours. Les investisseurs désirant, dans le futur, un accès à leurs investissements n’auront pas en permanence à leur disposition l'administration américaine, le Quartet, et le représentant spécial du Quartet, Tony Blair, pour leur négocier des visas d'entrée pour eux-mêmes ou pour leur personnel. Pour les investisseurs, le refus d’Israël d'établir une politique transparente, correspondant aux normes internationales sur laquelle les ressortissants étrangers qui souhaitent entrer ou maintenir leur présence dans les territoires palestiniens occupés pourraient compter est la preuve que les États tiers n’en font pas assez pour créer un environnement nécessaire à la réussite des investissements

Les membres de la Campagne ont récemment rencontré M. Blair pour insister sur la nécessité de trouver une solution globale à la vulnérabilité des ressortissants étrangers face à l'exclusion arbitraire ou à l'expulsion par Israël et pour souligner la futilité des tentatives destinées à attirer des investissements dans les territoires palestiniens occupés alors que les institutions et les entreprises palestiniennes ont du mal à recruter et à retenir les ressources humaines nécessaires au développement car elles sont soumises à la discrétion d’Israël.

La campagne demande instamment au Quartet et aux autres Etats tiers d’envoyer un message clair pour dire que l'exclusion arbitraire et l'expulsion des détenteurs de passeports étrangers des territoires palestiniens occupés, ainsi que les autres restrictions abusives à la libre circulation et à l'accès violent les engagements d’Israël envers ces États, sont contraires à la Charte des Nations Unies et concernent directement les États eux-mêmes.

Contrairement au droit international, Israël continue d'exercer son contrôle sur l'entrée et l’installation dans les territoires palestiniens occupés d’une manière arbitraire, capricieuse et politique qui nuit gravement à l'économie, la vie sociale et culturelle des Palestiniens.

Depuis que la campagne a commencé en 2006, des milliers de Palestiniens détenteurs de passeports nationaux et étrangers se sont vu refuser l'entrée dans les territoires palestiniens occupés, refuser un permis de séjour et/ou ont été expulsés.

Le refus par Israël de donner suite à la majorité des demandes de regroupement familial depuis 2000, affecte directement au moins un demi-million de personnes dont les familles restent séparées ou sont menacées de séparation.

Les services sociaux, sanitaires, éducatifs et religieux sont handicapés et perturbés. Ces pratiques israéliennes entrainent une dissuasion des investissements dans les entreprises et les familles sont obligées de déménager seulement pour rester ensemble.


Le membre de la Campagne et homme d'affaires, Sam Bahour observe que «le véritable investissement en Palestine commence par un véritable accès à l'ensemble des territoires palestiniens occupés : la Cisjordanie , y compris Jérusalem-Est, et la Bande de Gaza."



Campaign for the Right of Entry/Re-Entry
Telephone: +970.(0)59.817.3953
Facsimile: +970.2.295.4903
Website: www.RightToEnter.ps
Email: info@righttoenter.ps

Source : www.RightToEnter.ps

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Refus d entrer

Même auteur

Right to Enter

Même date

20 mai 2008