Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1947 fois

Palestine -

Les opérations israéliennes de liquidation et d'assassinat continuent dans les territoires palestiniens occupés

Par

L'armée israélienne a intensifié ses attaques et ses opérations d'assassinat contre les palestiniens. à l'aube aujourd'hui, les soldats israéliens ont tué un responsable local du Djihad islamique à Naplouse, en Cisjordanie, apprend-on de source proche de la sécurité palestinienne.

Cette attaque arrivait après l'assassinat de deux autres palestiniens dans la bande de Gaza lors d'un raid aérien israélien.

Selon des sources sécuritaires palestiniennes, les soldats ont tué Ahmed Radad , 35 ans, du village de Sayda à Tulkarem , un chef local du Djihad islamique , lors d'une vaste opération militaire dans la ville de Naplouse.

Selon notre correspondant à Naplouse, plus de 12 chars et blindés militaires ont envahi la ville de Naplouse en centralisant autour l'école de Kamal Janblat et l'Université d'Al Qads Maftoha. Les soldats ont également procédé à des fouilles maison par maison déclarant la région ''une zone militaire fermée ''.

Selon la même source, les soldats ont ouvert le feu lourd et les bombes lacrymogènes contre les maisons et les écoles se trouvaient dans la région.

Lundi, un raid aérien israélien avait tué à Gaza deux activistes des Brigades des Martyrs d'Al Aksa, aile militaire du Fatah.

Deux activistes des Brigades des martyrs d'al-Aqsa ont été tués hier soir par des tirs de roquettes d'appareils israéliens contre leur voiture circulant dans le nord de la bande de Gaza.

Trois autres personnes ont été blessées. Il s'agit d'une troisième " opération de liquidation " aérienne israélienne depuis la nuit de samedi à dimanche.

Deux palestiniens du Jihad islamique avaient été tués dimanche soir lors d'un raid aérien visant deux voitures circulant dans la ville de Gaza.

Dans la nuit de samedi à dimanche, des hélicoptères israéliens avaient tiré des roquettes à Gaza, tuant trois activistes des Brigades des martyrs d'al-Aqsa. Israël avait assassiné neuf activistes palestiniens au cours de cette semaine.

L'artillerie israélienne avait également continué à bombarder aujourd'hui matin le nord de la bande de Gaza.


De plus, L'armée israélienne a escaladé ces opérations d'arrestation aux territoires palestiniens où elle a annoncé, dans la nuit de dimanche à lundi, l'arrestation en Cisjordanie de 19 activistes palestiniens, en majorité membres du Hamas.

Un rapport publié par le Centre national palestinien d'Information (PNIC) qui appartient au SIS (State Information Service), mentionne que le nombre de personnes exécutées extrajudiciairement vaut 376 citoyens.

Cette escalade militaire représente une confirmation des déclarations israéliennes concernant à continuer à rechercher et de cibler les membres des factions palestiniennes.

D'ailleurs, Le Centre Palestinien pour les Droits de l'Homme (PCHR) a fortement condamné lundi l'exécution extrajudiciaire par les forces de l'occupation israélienne dans la ville de Gaza et la Cisjordanie .

PCHR a appelé la Communauté Internationale pour endosser ses responsabilités en particulier les parties de la Quatrième Convention de Genève de 1949 de respecter leurs obligations et de garantir la protection pour les civils palestiniens dans le territoire palestinien occupé.

Le Porte- parole de la Présidence M. Nabil Abou Rudeina, a affirmé, dimanche, que la reprise de la politique d'assassinat par Israël menaçait la tranquillité actuelle dans les Territoires Palestiniens Occupés.


"La reprise de la politique d'assassinat par Israël affecterait la période de calme actuel, nous essayons de maintenir ce calme, notamment pendant les changements politiques que nous vivons," a-t-il indiqué.



Neuf victimes en trois jours dans la bande de Gaza

Deux membres des Brigades d'Al-Aksa ont été tués cet après-midi par des missiles tirés sur leur voiture par un hélicoptère israélien dans le quartier de Sabra à Gaza.

Un avion israélien sans équipage a lancé une roquette qui a tué deux personnes et blessé d'autres cinq, dont une grièvement. Les deux martyrs conduisaient une voiture rouge Mazda dans le sud de la ville de Gaza.

Des officiels hospitaliers palestiniens ont déclaré que leurs corps ont été déchirés par l'explosion. Ils n'ont été pas identifiés immédiatement.

Le nombre de martyrs depuis trois jours est arrivé à neuf. Jour et nuit les avions de guerre israéliens planent sur le ciel de la bande de Gaza.

De plus, un barrage de l'artillerie israélienne a blessé un adolescent palestinien de 15 ans au nord de Gaza, mardi.

Le directeur général de l'Emergence dans le cadre du ministère palestinien de la Santé, dr. Mu'aweya Abu Hasanean , a déclaré que Yahya Bashir, avait soutenu des blessures alors qu'il se trouvait dans un cimetière à l'est d'Abou Safih.

Hasanean a décrit les blessures comme modérés, en constatant qu'il avait été blessé en différentes parts de son corps.

Selon des sources israéliennes ces actions sont la réponse israélienne aux tirs des roquettes Qassam, lancés depuis la bande vers des régions dans la Ligne verte.

Source : IPC

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Assassinats ciblés

Même auteur

IPC

Même date

7 février 2006