Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2824 fois

Palestine -

Les prisonniers palestiniens en grève de la faim

Par

Samedi 25 septembre, environ 7.500 prisonniers politique détenus par Israël ont commencé une grève de la faim pour exiger qu’Israël mette fin aux violations et aux attaques dont ils sont l’objet et pour une amélioration de leurs conditions de détention.

Les prisonniers palestiniens en grève de la faim


Riyadh al-Ashqar, chef des relations avec les médias au Ministère des Détenus à Gaza, a appelé le peuple palestinien à agir en solidarité avec les prisonniers et à créer un groupe de pression qui aide les détenus à obtenir leurs droits légitimes.

Al-Ashqar a dit que les souffrances des détenus dans les prisons, camps de détention et centres d’interrogatoire israéliens étaient inimaginables, et il a ajouté qu’Israël se préparait à user d’une force extrême contre les détenus s’ils lançaient une grève.

Il a déclaré qu’il considérait qu’Israël et l’administration carcérale israélienne étaient pleinement responsables des vies des détenus et il a ajouté que des dizaines d’entre eux avaient récemment été blessés après avoir été attaqués par les soldats qui surgissent en force dans leurs cellules pour les fouiller.

Al-Ashqar a demandé aux groupes internationaux pour les droits de l’homme, en particulier la Croix-Rouge internationale, d’intervenir et d’envoyer des comités de surveillance pour constater les mesures israéliennes illégales et les attaques contre les prisonniers.

De plus, al-Ashkar a demandé à l’Autorité Palestinienne dirigée par le Fatah à Ramallah de se retirer des pourparlers avec Israël car de tels pourparlers fournissent à Israël la légitimité pour poursuivre ses crimes contre les prisonniers palestiniens, a-t-il précisé.

Ismail al-Thawabta, chef du Centre Palestinien pour la défense des prisonniers, a dit que par leur grève, les détenus voulaient envoyer un message au monde pour informer la communauté internationale qu’ils étaient privés de leurs droits fondamentaux garantis par le droit international.

Source : IMEMC

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Saed Bannoura

Même date

30 septembre 2010