Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3374 fois

Grande Bretagne -

Les protestations s'amplifient alors que d'autres avions à destination d'Israel atterrissent à Prestwick

Par

30 Juillet 2006

L'Irlande a refusé d'autoriser l'atterrissage des avions transportant des bombes.
Deux avions américains transportant des bombes en Israel ont atterri à Prestwick la nuit dernière alors que les protestations grandissantes sont alimentées par la révélation que l'Irlande a annulé l'autorisation permettant à l'aéroport de Shannon de traiter ce genre de vols.

Dermot Ahern, le Ministre des Affaires Etrangères Irlandais, a déclaré qu'il bloquerait toute tentative américaine de livrer des armes à en Israël en passant par son pays.

Un porte-parole d'Ahern a déclaré au Sunday Herald : "Le ministre Ahern a indiqué qu'aucune permission ne serait accordée s'il y avait une demande de transport d'armes de guerre en direction du Moyen-Orient

"Les députés de l'opposition écossaise ont décrit hier l'utilisation de l'aéroport de Prestwick pour ré-armer l'offensive israélienne au Liban comme étant "totalement inacceptable".

L'atterrissage des avions hier est survenue moins d''un jour après que George Bush se soit excusé auprès de Tony Blair pour le non-respect des procédures dans l'utilisation de Prestwick pour réapprovisionner en combustible deux avions transportant des bombes en direction d'Israël.


Le chef Démocrate Libéral, Sir Menzies Campbell, a indiqué que les vols de ce week-end "ajoutaient l'insulte aux discrédits.".

Il a ajouté : "Que valent maintenant les excuses du président ? Qui peut dire si une partie de cet équipement ne sera pas utilisé pour poursuivre les attaques disproportionnées d'Israël contre le Liban ? Le gouvernement britannique devrait poursuivre une politique active en refusant les armes de toutes sortes à qui que ce soit au Moyen-Orient qui pourrait aider le conflit."

Le député Angus Robertson, a invité l'Exécutif Ecossais à prendre position, bien que le l'Exécutif n'ait aucune juridiction sur l'aviation parce qu'elle dépend du Foreign Office, et à voter une motion exprimant "des inquiétudes extrêmes" sur le sujet qui a été porté devant le Parlement écossais par le député de Glasgow, Sandra White.

"Si ces avions transportent des armes offensives qui seront utilisées par Israël, alors c'est totalement inacceptable", a déclaré Robertson. 'Cela montre que Tony Blair n'a rien fait pour arrêter ces envois au cours de ses discussions avec le Président Bush.


'"Après des jours dl'inaction, l'Eécutif doit faire entendre sa voix pour que le leadership militaire Ecossais soutienne un cessez-le-feu au Moyen-Orient. "

Les armes sont fournies à Israël par les Etats-Unis afin d'assassiner le Chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, et d'autres hauts responsables de la milice qui peuvent être cachés dans des souterrains au Sud Liban.


Un expert indépendant en matière d'armes a averti que ces cargaisons d'armes entrainaient un risque important pour l'aéroport de Prestwick. "Ce sont les armes non-nucléaires les plus horriblement puissantes sur terre", a déclaré Dai Williams, qui a étudié la nouvelle génération des bombes anti-bunkers.

"Dans une estimation des risques, un accident impliquant l'un de ces vols laisserait la piste en feu pendant une semaine et un gros nuage d'uranium se répandrait au-dessus du Sud de l'Ecosse."


Une manifestation menée par l'avocat des droits de l'homme de Glasgow, Aamer Anwar, doit avoir lieu à l'extérieur des portes de l'aéroport aujourd'hui.

Anwar dit que le directeur et les Autorités de l'aviation civile sont en infraction du droit international.

Le Premier Ministre Tony Blair a interdit l'utilisation de l'aéroport de Prestwick pour le transport de bombes américaines vers Israël.
En s'exprimant lors d'une visite officielle à San Francisco, il a déclaré à Sky News :

En ce qui concerne l'aéroport de Prestwick, nous devrions seulement appliquer les règlementations de manière appropriée, et c'est ce que nous faisons.

"Ce qui se produit à l'aéroport de Prestwick ne va pas déterminer si nous obtiendrons un cessez-le-feu au Liban."



Qui est Atlas Cargo, la compagnie aérienne transportant les armes américaines en Israël ?

Un vol Atlas Cargo forcé d'atterir à Mumbai
31 juillet 2006 - Mumbai - Inde

Un Boeing 747 enregistré aux Etats-Unis et appartenant à une compagnie privée qui effectuait un vol Nairobi (Nigeria) - Hong Kong a été forcé d'atterrir après que l'équipage ait donné un plan de vol "suspect."

Le Boeing, appartenant à la Compagnie aérienne Atlas Air, selon son pilote, effectuait un vol Nigéria - Hong Kong, mais il a été arrêté par l'aviation de chasse indienne car le code qu'il avait envoyé au Contrôle du Trafic Aérien (CTA) a inquiété l'aviation militaire, ont indiqué des sources.

Des sources de l'IAF ont indiqué que le pilote avait affirmé, au début, que l'avion était un Boeing 747 de l'Armée de l'Air Américaine qui effectuait un vol Nigéria - Hong Kong et qu'il avait cherché à entrer dans l'espace aérien indien à 0h 47.

Quand son entrée dans l'espace aérien indien a été refusée, le pilote a dit qu'il était un avion civil appartenant à Atlas Air.

"L'avion a été invité à atterrir à Mumbai pour vérification de ses antécédents", a déclaré un porte-parole de l'IAF à New Delhi.

"Quand le Boeing a atterri à 3 h 03, il a été détenu et le pilote et l'équipage ont été interrohgés." A ajouté le porte-parole.

"L'avion est toujours à Mumbai et doit toujours déposer son nouveau plan de vol", a-t'il expliqué.

Atlas Air Worldwide Holdings Inc est principalement impliquée le transport de fret et autorise également l'utilisation de ses avions pour des vols militaires américains.

"Nous avons vérifié l'avion, qui s'est avéré vide… Et il n'y avait aucun passager", ont ajouté des sources en disant que l'avion pourrait être autorisé à décoller après l'obtention des détails requis.


L'Indian Air Force, la Direction des Aéroports Indiens et la Direction Générale de l'Aviation Civile effectuent une enquête.

Pendant l'interrogatoire, le pilote a déclaré qu'il de vait y avoir une confusion du Contrôle du Traffic Aérien de Nairobi dans l'envoi des conditions particulières de l'avion comprenant le code de l'avion, le plan de vol et d'autres informations.

Source : Sunday Herald

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande Bretagne

Même sujet

Armement israélien

Même date

1 août 2006