Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1816 fois

Gaza -

Les raids israéliens contre les populations de Ghaza : 345 morts et plus de 1.500 blessés

Par

Les agressions menées par les forces d'occupation israéliennes dans la bande de Ghaza ont fait, depuis leur déclenchement samedi, au moins 320 morts parmi les Palestiniens, selon un nouveau bilan donné hier par l'Onu en citant les chiffres obtenus de sources hospitalières

Selon le dernier bilan fourni par le chef des services d'urgence dans la bande de Ghaza, Mouawiya Hassanein, les attaques aériennes israéliennes, ont fait au moins 320 morts et 1.420 blessés.
"Nous avons compilé un bilan des victimes civiles de sources médicales et hospitalières. Il s'établit à 57 morts, dont 21 enfants, et au moins sept femmes", a affirmé à la presse, Christopher Gunness, porte-parole de l'Unrwa, l'agence de l'Onu d'aide aux réfugiés palestiniens. Un précédent bilan de ces agressions faisait état de 310 tués.


L'Université islamique bombardée

L'armée israélienne a bombardé l'Université islamique de Ghaza dans la nuit de dimanche à lundi, ont indiqué des témoins. Cinq missiles tirés par des avions des forces armées israéliennes, ont touché le site d'où s'élevaient des flammes et des nuages de fumée, en plein coeur de la ville de Ghaza, ont précisé ces témoins, qui ne font pas état de victimes. L'aviation israélienne a mené dimanche matin de nouveaux raids aériens contre le sud de la bande de Ghaza.

Les avions de guerre israéliens de type F 16 avaient détruit la rue principale de Salah el Din dans le nord de la bande de Ghaza qui relie les cités de Beit Hanoun, de Beit Lahia et de Jabalia. D'autres rues ont également été détruites. Une roquette air-sol israélienne a détruit un atelier dans le nord de la ville de Ghaza, selon des sources sécuritaires à Ghaza.

Les avions de guerre israéliens ont également pilonné et détruit le bureau de l'organisation caritative al-Noor à Ghaza. Pour sa part, le Comité international de la Croix Rouge (CICR) a fait part dimanche de son extrême inquiétude devant le nombre de victimes qui ne cesse d'augmenter à Ghaza, soulignant la pression à laquelle étaient soumis les hôpitaux locaux.
"Le Comité international de la Croix Rouge est très préoccupé par le nombre de victimes qui augmente à l'intérieur de la bande de Ghaza, à la suite des bombardements aériens des forces israéliennes", déclare le CICR dans un communiqué.

"Notre première priorité est de faire parvenir immédiatement davantage de fournitures médicales aux hôpitaux", a déclaré Pierre Wettach, qui dirige la délégation du CICR en Israël et dans les Territoires occupés. "Il est donc essentiel que cette aide humanitaire d'urgence soit autorisée à entrer à Ghaza", a-t-il ajouté.


Réactions…

L'OLP appelle à l'envoi d'une force internationale

L'Organisation de libération de la Palestine (OLP) a réclamé hier l'envoi d'une force internationale dans la bande de Ghaza où les agressions des forces d'occupation israéliennes ont tué depuis samedi 320 Palestiniens et blessé de nombreux autres.

"Le comité exécutif de l'OLP a appelé à l'envoi d'une force internationale dans la bande de Ghaza pour protéger le peuple palestinien des crimes israéliens", a déclaré à la presse le secrétaire général de la présidence palestinienne, Tayeb Abdelrahim.
"Le président Abbas déploie d'intenses efforts auprès de la communauté internationale pour protéger notre peuple et faire cesser le massacres dont il est victime à Ghaza", a ajouté M. Abdelrahim.


Ban Ki-moon "se joint à l'appel du Conseil de sécurité"

Le secrétaire général des Nations unies a joint dimanche sa voix à celle du Conseil de sécurité de l'Onu qui a appelé à l'arrêt de toutes les violences à Ghaza. Ban Ki-moon "se joint à l'appel du Conseil de sécurité à un arrêt immédiat de toutes les violences et de toutes les activités militaires", a déclaré sa porte-parole Michele Montas, dans un communiqué.

"Il déplore que la violence continue aujourd'hui (dimanche) et il appelle fortement, une fois de plus, à un arrêt de tous les actes de violences", a-t-elle ajouté. M. Ban avait déjà fait une déclaration similaire samedi, avant la réunion du Conseil de sécurité.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a appelé, dimanche, à l'arrêt "immédiat de toute violence" dans la bande de Ghaza.


Obama résolu à œuvrer pour la paix au Proche-Orient

Le président américain élu Barack Obama est résolu à œuvrer pour la paix au Proche-Orient, a indiqué un de ses proches conseillers dimanche, après l'une des journées les plus meurtrières suite aux agressions israéliennes contre Ghaza.
"Manifestement, la situation est devenue encore plus compliquée au cours des deux derniers jours et des dernières semaines (...) Mais c'est quelque chose (la paix) pour laquelle il est déterminé" à oeuvrer, a déclaré David Axelrod à la chaîne de télévision CBS. L'agression aérienne déclenchée samedi par Israël sur la bande de Ghaza a déjà fait près de 300 morts.

M. Axelrod a assuré que Barak Obama "surveille la situation", soulignant toutefois que "durant cette période de transition il n'y a qu'un seul président et que le président (George W.) Bush parle au nom des Etats-Unis jusqu'au 20 janvier".


Amr Moussa appelle les Palestiniens à une réconciliation immédiate

Le sectéraire général de la Ligue arabe, M. Amr Moussa a appelé hier les Palestiniens "à prendre immédiatement la décision politique de réaliser la réconciliation". Dans des déclarations à la presse, M. Amr Moussa a exhorté les Palestiniens à aller au dialogue", précisant que "la décision doit être une décision d'hommes d'Etat qui veulent sauver leur pays et leur cause".

Il a souligné que "les organisations palestiniennes doivent reprendre immédiatement le dialogue car l'unité des rangs est exigée pour faire face à cette agression israélienne". "Nous oeuvrons au niveau arabe pour adopter une position arabe unifiée face à l'agression contre Ghaza", a-t-il indiqué précisant que le bilan croissant des martyrs confirme que "nous sommes face à un grand massacre à Ghaza, c'est pour cela, a-t-il dit, qu'une position arabe claire ainsi qu'une position palestinienne unifiée s'imposent".


La Présidence du Conseil de l’UE soutient les efforts pour "rétablir le calme" à Ghaza

La Présidence du Conseil de l’UE a réaffirmé hier "son plein soutien" aux efforts pour "rétablir le calme" à Ghaza et "revenir à la trêve". «Notre priorité immédiate est l'arrêt des violences et le retour à la trêve».
Nous réaffirmons le plein soutien de l'Union européenne aux efforts de l'Egypte, de l'Autorité palestinienne et de la Ligue arabe pour rétablir le calme et revenir à la trêve", a déclaré Romain Nadal, Sous-directeur de la presse du ministère français des Affaires étrangères.

Il a rappelé que le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, a entamé, dans ce sens, des contacts dès samedi avec le gouvernement israélien et l'Autorité palestinienne ainsi qu'avec ses homologues de l'UE, avec ceux des Etats membres du Conseil de sécurité des Nations unies, de la Ligue arabe et avec le secrétaire général des Nations unies.


Lavrov : «La réconciliation entre Palestiniens condition sine qua non pour le règlement du conflit au PO»

La réconciliation entre Palestiniens constitue une condition sine qua non pour un règlement global du conflit au Proche-Orient, a estimé hier le ministre ruse des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Il s’agit d'un des problèmes majeurs qui doivent être réglés en vue de parvenir à une solution globale du conflit (à) et c'est précisément la raison pour laquelle nous avons oeuvré à établir des contacts entre le Hamas et le Fatah", a-t-il déclaré à la chaîne de télévision Vesti.
La Russie qualifie d’"absolument erronée la décision prise par le Hamas de renoncer à prendre part au dernier round de négociations qui devait avoir lieu au Caire début décembre", a indiqué Lavrov qui a réaffirmé que pour Moscou, M. Mahmoud Abbas était l’unique représentant légitime du peuple palestinien, président palestinien et chef de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

La Russie appelle au "ralliement définitif et irréversible du Hamas à la plateforme de l'Organisation de libération de la Palestine", a-t-il poursuivi, relevant qu’"en fait, le Hamas n'est pas unique de nos jours: il y a le Hamas dans la bande de Ghaza et en Syrie ainsi qu'en Cisjordanie , et on ne peut que déplorer que ces trois branches du Hamas aient des approches différentes".
"Nous maintenons des contacts avec tous ces groupes et exigeons d'eux qu'ils prennent pleinement conscience de leur responsabilité à l’égard du peuple palestinien, reviennent au régime de trêve et adoptent ultérieurement la plateforme de l'OLP en confirmant le mandat de Mahmoud Abbas", a ajouté M. Lavrov.


David Miliband, ministre britannique des AE : «Toute perte de vie innocente à Ghaza est inacceptable»

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband a qualifié d'"inacceptable" toute perte de vie innocente dans la bande de Ghaza à la suite des opérations militaires menées par les forces d'occupation israéliennes dans ce territoire pour la 3e journée consécutive.

Le ministre, dans une interview à la radio BBC Four a jugé que "toute perte de vie innocente est inacceptable" ajoutant qu'il y avait eu "beaucoup de pertes, dont certaines civiles et même celles d'enfants".

M. Miliband a en outre averti que la région affrontait "un moment dangereux et sombre". "C'est un moment très dangereux et très sombre, notamment à cause des vies qui ont été perdues lors de la crise humanitaire à laquelle on assiste, et notamment parce que cela menace les chances d'une paix qui est si importante pour les Palestiniens", a-t-il dit.
La veille, David Miliband avait appelé à "un cessez-le-feu urgent" dans la bande de Ghaza

Ali Babacan, ministre turc des AE : «La poursuite des pourparlers de paix syro- israéliens est impossible actuellement »

La Turquie, qui joue le rôle de médiateur dans les pourparlers de paix indirects entre la Syrie et Israël, a affirmé hier que la poursuite des discussions était "impossible" actuellement avec les agressions israéliennes contre la bande de Ghaza.
"Faire la guerre du côté israélo-palestinien et au même moment faire la paix du côté israélo-syrien, ces deux choses ne peuvent pas aller de pair", a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Ali Babacan.
"La poursuite des discussions dans ces conditions est naturellement impossible", a-t-il assuré à l'issue d'une réunion avec son homologue égyptien Ahmed Aboul Gheit, qui effectue une visite en Turquie.


Mme Hind Khoury : «Il faut mettre un terme à l'impunité d'Israël»

La déléguée générale de Palestine en France, Mme Hind Khoury, a exhorté la communauté internationale à "agir immédiatement pour mettre un terme à l'impunité d'Israël" qui, a-t-elle dit, "est en train de commettre un nouveau massacre contre un peuple affamé et assiégé".

Mme Khoury a notamment souligné que "le peuple palestinien a besoin d'une protection internationale", ajoutant que "c'est le moment pour la communauté internationale d'agir avec responsabilité pour qu'Israël arrête immédiatement ses attaques et qu'une nouvelle trêve soit instaurée".

"Il est temps que les Etats-Unis, l'Europe et la communauté internationale prennent leur responsabilité pour arrêter cette occupation illégale et qu'un processus politique amène à un accord de paix dans un temps raisonnable", a-t-elle ajouté, dans un entretien publié, lundi, dans le quotidien français "L'Humanité".

"La population civile palestinienne paie depuis très longtemps un prix terriblement élevé aux violations des droits perpétrées par Israël", a-t-elle conclu.

Source : http://www.elmoudjahid.com/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Incursions

Même auteur

EL MOUDJAHID

Même date

29 décembre 2008