Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2444 fois

Bethléem -

Les soldats israéliens arrêtent un journaliste et des manifestants au rassemblement de colons à Bethléem

Par

Des dizaines de colons israéliens ont repris une base militaire israélienne abandonnée près de Bethléem pendant plusieurs heures jeudi, ont indiqué les correspondants de Ma'an présents sur les lieux.
Six personnes ont été arrêtées au cours de la reprise par les colons de l'ancienne base d’Ush Ghurab à Beit Sahour, une ville située près de Bethléem en Cisjordanie.

Les soldats israéliens arrêtent un journaliste et des manifestants au rassemblement de colons à Bethléem


Deux Palestiniens et quatre internationaux y ont été arrêtés, selon des témoins. L'un des Palestiniens arrêté pendant la manifestation est rédacteur en chef d'une agence de presse basée à Bethléem.

Les deux Palestiniens ont été identifiés comme étant les journalistes Sami Awad et Salim Anfous, 26 ans. Quatre internationaux ont également été arrêtés : Il s’agit de Jason Pollack, un américain et d'un autre américain de 25 ans, de Sarah Venturini, 24 ans, Italienne, et d'un britannique dont l'identité n'a pas été communiquée.

Au cours de l'arrestation, plusieurs témoins ont dit et un enregistrement vidéo l’a confirmé que la police israélienne et les gardes-frontières ont cloué au sol les manifestants, et dans le cas de l'américain de 25 ans, il a eu le bras tordu derrière le dos et le visage poussé contre le sol.

Les six ont été détenus pendant plusieurs heures. Cinq des détenus ont été libérés peu de temps après que les colons aient quitté la zone, apparemment en coordination avec l'armée israélienne. Le Britannique est toujours détenu dans un lieu tenu secret, accusé d’avoir attaqué un officier de police. Des images vidéo de l'incident et les témoignages donnent à penser que l'homme prenait des photos au moment de son arrestation.

Au cours de la manifestation, les soldats ont escaladé une maison palestinienne dans le secteur. Les soldats ont monté la garde sur le toit de la maison, qui, selon les Palestiniens du le quartier, appartient à la famille Hijazin.

Les soldats des Forces de l’Occupation Israélienne ont également installé un checkpoint sur la route menant à l'ancienne base, bloquant ainsi l'accès aux routes environnantes dans une tentative apparente de protéger le groupe de colons qui agit illégalement en Cisjordanie .

Les témoins parlent d’importantes des violences physiques de la part des soldats israéliens tandis que les correspondants de Ma'an ont déclaré que les soldats avaient fait des efforts concertés pour tenir les journalistes à l’écart et leur bloquant l'accès à l’évènement organisé par les colons.

Toutefois, les Forces d’Occupation Israélienne n'ont pas empêché les colons de pénétrer dans la zone jeudi. Des témoins disent que les colons ont défilé dans la base, en célébration de la fête juive de Sukkot. Pour l’instant, on ne signale aucune arrestation de colons. En fait, les groupes juifs impliqués dans l’évènement disent que tout avait été coordonné à l’avance avec l'armée israélienne.

Deux groupes, le Comité pour Shdema Juif et les Femmes en Vert auraient confirmé à Israël National News que les festivités du rassemblement ont été autorisées par les FOI qui assuraient la sécurité."

Quand il a été demandé aux soldats israéliens de montrer le document de l’ordre militaire fermant le secteur, les soldats israéliens ont présenté un document en hébreu avec une carte déclarant interdite la base du flanc de colline, mais pas la vallée et l’endroit où les manifestants ont été arrêtés.

Mercredi, Ma'an avait obtenu des documents indiquant que des membres de la Knesset israélienne devaient participer à l'événement, mais jeudi soir, il ne semble pas que des hommes politiques se soient effectivement joints au groupe.



En savoir plus sur le site d'Ush Ghurab

Source : http://www.maannews.net/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bethléem

Même sujet

Attaques de colons

Même auteur

Maan News

Même date

16 octobre 2008