Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 804 fois

Palestine 48 -

Les victimes du crime ne sollicitent pas la permission du criminel

Par

> ameer@ittijah.org

Communiqué de la commission populaire pour la défense des libertés - (issue du Haut Comité de Suivi des masses arabes) - 24 mai 2009

La commission ministérielle israélienne a décidé de légiférer aujourd’hui (24/5/2009) à propos du projet de loi interdisant la commémoration de la Nakba, le jour de la création de l’Etat d’Israël. Cette loi inclut une peine pouvant s’élever à trois ans de prison pour tout contrevenant.

La commission populaire de défense des libertés affirme que la Nakba est l’un des plus grands crimes du XXème siècle. Elle se poursuit depuis soixante ans, le criminel étant l’Etat d’Israël, dont la création a constitué la Nakba de notre peuple, son expulsion et le vol de sa patrie.

Tout comme elle affirme que les masses de notre peuple, lorsqu’elles commémorent la Nakba, ne font qu’accomplir leur devoir, au minimum, envers elles-mêmes, envers notre peuple dans la patrie et en exil et envers les nouvelles générations qui portent la bannière de l’enracinement au pays et du projet du retour des réfugiés et des exilés.

La commission affirme également que nous ne sollicitons pas la permission du criminel sur la manière de nous comporter avec le crime qui a été perpétré contre nous et notre patrie.

La commission des libertés dénonce la loi en cours de légifération, et appelle à un mouvement populaire pour commémorer une Nakba permanente et incessante, tout en confirmant pour nous-même et pour le criminel que son indépendance c’est notre Nakba. Notre droit, le droit des réfugiés et de tout notre peuple à notre patrie et à la mémoire de notre patrie, est soutenu par une volonté de vie qu’aucune loi coloniale israélienne ne peut affronter.

Les masses de notre peuple sont prêtes à l’affronter, quel que soit le prix à payer, jusqu’à la supprimer.



Ameer Makhoul
Président de la commission populaire de défense des libertés

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Histoire

Même auteur

Ittijah

Même date

26 mai 2009