Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2015 fois

France -

Lettre de l'UJFP du 25 mars 2020 à la Garde des Sceaux, demandant la libération de George Ibrahim Abdallah

Par

À l’attention de Madame la Ministre de la Justice
Ministère de la Justice
Hôtel de Bourvallais, 13 place Vendôme 75001 Paris
Le 25 mars 2020

Lettre de l'UJFP du 25 mars 2020 à la Garde des Sceaux, demandant la libération de George Ibrahim Abdallah

Madame la Garde des Sceaux,

Vous avez pris avec le gouvernement la décision de libérer de façon anticipée plusieurs milliers de détenus dans la période particulièrement difficile que connaissent les lieux de détention pendant la crise sanitaire que notre pays connaît.

À cette occasion, nous voulons attirer votre attention sur la situation du détenu Georges Ibrahim Abdallah au centre pénitentiaire de Lannemezan. Il est dans sa 36ème année de détention alors même qu’il a achevé sa peine de sureté depuis plus de 15 ans. Le Liban dont il est citoyen est prêt à l’accueillir immédiatement. Son comportement en détention n’a jamais fait problème.

Certes, vous avez annoncé que vous ne libèrerez pas les détenus pour terrorisme. Mais vous n’ignorez pas que parler de terrorisme à son propos est un abus de langage. Georges I. Abdallah a été condamné pour complicité du meurtre sur le sol français d’un agent des services d’un État, Israël, en guerre avec le Liban, et d’un attaché militaire des États-Unis qui en était l’allié. Et il a effectué sa peine. Il n’a plus rien à faire en détention.

Le maintien en détention de Georges I. Abdallah revient à instituer une "perpétuité réelle" dont vous savez qu’elle est jugée inhumaine par toutes les organisations de défense des droits humains. Rien ne s’oppose à cette libération. Maintenir Georges I. Abdallah en détention alors que vous procédez à cette libération collective de plusieurs milliers de détenus serait incompréhensible.

Nous attendons votre décision avec conviction et espoir.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Garde des Sceaux, l’expression de notre indéfectible attachement aux droits humains.

La Coordination nationale de l’UJFP

Source : UJFP

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Prisonniers

Même date

28 mars 2020