Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2524 fois

France -

Lettre ouverte à Monsieur Estrosi, président de la région PACA

Par

Monsieur,
Nous apprenons qu’après un voyage en Israël, vous vous apprêtez à verser 50.000 euros (l’argent de nos impôts) au KKL (Keren Kayemeth Leisrael ou Fonds National Juif).

Lettre ouverte à Monsieur Estrosi, président de la région PACA

Le KKL a été fondé en 1901 à une époque où moins de 5% de la population de la Palestine était juive et où les Juifs palestiniens, vivant en parfaite harmonie avec leurs voisins musulmans ou chrétiens, étaient hostiles à toute idée d’État juif.

Le KKL a toujours eu pour but d’acquérir par tous les moyens les terres palestiniennes pour les « judaïser » et en exclure les autochtones. En 1948-49, quand 800000 Palestiniens ont été chassés de leur pays, quand leurs villages ont été rasés et quand leur droit au retour (résolution 194 de l’ONU) a été bafoué, c’est le KKL qui a « hérité » de ces terres volées pour les distribuer à de nouveaux immigrants.

Le KKL n’est en rien une association « humanitaire » ou « écologique ». Il plante des arbres sur les ruines des villages palestiniens. Il joue un rôle fondamental dans la colonisation en Cisjordanie et vous savez que la résolution 2334 du Conseil de Sécurité a rappelé que cette colonisation est illégale.

En Israël même, le KKL joue un rôle décisif dans l’expulsion en cours de milliers de Palestiniens bédouins (pourtant citoyens israéliens) dans le nord du désert du Néguev. Le village bédouin d’al Araqib a subi sa 107ème destruction le 22 décembre dernier.

Quant aux incendies qui ont frappé les forêts de Galilée, un Méditerranéen comme vous ne peut ignorer qu’il est fou de planter des pins dans des régions chaudes, sèches et ventées. Le KKL est le principal responsable de ces incendies.

Monsieur Estrosi, des photos vous montrent plantant un olivier pour le KKL.

Sachez qu’à l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP), nous ressentons cela comme une injure à notre mémoire et à notre identité juive.

Nous nous réclamons de celles et ceux qui ont combattu le racisme et les discriminations et qui ont animé la résistance au nazisme.

Votre soutien affiché au colonialisme et à la destruction de la Palestine nous choque profondément.

En tant qu’habitants de la région, nous sommes également indignés de voir l’utilisation que vous faites de notre argent, au moment même où les associations qui agissent ici pour le « vivre ensemble dans l’égalité des droits » ne reçoivent plus de subvention.

Nous vous demandons donc de cesser d’aider le KKL. Par cet acte de collaboration active avec une colonisation qui perdure depuis des décennies, vous proclamez votre soutien à un gouvernement d’extrême droite qui prône l’apartheid séparant les Juifs et les non-Juifs. Nous, Juifs/ves français-es et marseillais-es, nous dénonçons ce soutien inexcusable et nous réaffirmons notre solidarité avec le peuple palestinien.

UJFP-PACA


Pétition "Non au financement d'Israël par la région PACA" ici



Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Collabos

Même date

31 décembre 2016