Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1685 fois

France -

Lettre ouverte à l’AFPS à l’occasion de son congrès national – 13/14 novembre 2020

Par

Paris, mardi 10 novembre 2020
Bonjour à toutes et tous, membres de l’AFPS
Ayant eu connaissance de la tenue du congrès national de l’AFPS ce week-end du 13/14 novembre 2020, Palestinien vivant en France et impliqué dans le mouvement de soutien à la cause palestinienne, je vous adresse cette lettre ouverte afin de vous faire part de mes remarques concernant les positions de l’AFPS, au moment où le peuple palestinien en Palestine occupée et en exil vit des moments très difficiles.

Connaissant certains d’entre vous puisque nous militons ensemble dans la région parisienne et ayant eu des échanges réguliers dans le passé et actuellement avec des membres de groupes locaux et certains de vos responsables du bureau national, je voulais savoir si certaines positions allaient se maintenir au sein de votre association.

Il s’agit en premier lieu de la vision que votre association porte sur l’Etat d’Israël le considérant comme un Etat reconnu internationalement par la communauté internationale et de ce fait tout à fait légitime, qui ne doit en aucun cas être remis en question. Même s’il occupe depuis 1967, certains des territoires de la Palestine historique et qu’avant cela il y a eu la Nakba…

En tant que Palestinien, la reconnaissance de cet Etat dit « légitime » me choque d’autant plus qu’il est le fruit de la spoliation issue du partage illégitime de la Palestine par l’ONU le 29 novembre 1947, du nettoyage ethnique et de l’expulsion de près de 900.000 Palestiniens de leurs terres.

Vous connaissez cette histoire bien sûr, mais ce qui me choque d’autant plus, c’est que 73 ans après le partage inique, à l’heure où cet Etat continu son entreprise coloniale, vous le considériez toujours comme légitime…

Certains diront, « mais la direction palestinienne a reconnu cet Etat et les résolutions de l’ONU »…

C’est vrai, mais que l’on soit pour ou contre cette direction, est-ce que cela change la nature coloniale de l’Etat d’Israël ? Et est-ce que cette reconnaissance arrêtera le système colonial, les guerres qu’il entreprend contre les Palestiniens ici et là ?

La réponse est évidemment non.

Alors pourquoi faire ce cadeau de la légitimité, et pourquoi continuer à faire ce cadeau aujourd’hui, à l’heure où les colons sionistes sont de plus en plus déchainés en Palestine occupée ?

Et là, certains diront encore que la direction palestinienne a encore une fois non seulement reconnu cet Etat, mais elle a conclu les accords d’Oslo avec lui. Oslo I en septembre 1993 et Oslo II en septembre 1995 donneront naissance entre autre à l’Autorité palestinienne.

L’AFPS, qui reconnaît les accords d’Oslo, nous rappelle sans cesse que c’est la direction palestinienne qui a pris cette position, donc on suit cette direction et par conséquent il ne faut pas prendre position contre ces accords et les remettre en cause car ces derniers ne concernent que les Palestiniens et en aucun cas le mouvement de solidarité en France.

J'entends personnellement cet argument depuis longtemps et je me demande si les personnes qui ont cette opinion connaissent réellement les accords d'Oslo et les termes de la collaboration sécuritaire entre Israël et l'Autorité palestinienne que Mahmoud Abbas considère comme "sacrée". C'est-à-dire qu'entre autre, l'autorité, en coordination avec les autorités d'occupation israélienne, arrête des militants palestiniens, les emprisonne ou les remet à Israël. Vous connaissez tous sans exception ces pratiques mais vous n'en parlez pas.

Nous connaissons tous le système de vases communicants entre les autorités d'occupation et l'Autorité palestinienne.

Alors pourquoi l’AFPS n'en parle-t-elle pas ?

L’acceptation par cette « fameuse » direction palestinienne d’un accord de collaboration avec un Etat colonial donne-t-elle une once de légitimité et le droit à l’AFPS d’accepter ces accords ?

Le fait que cette « direction » n’ait jamais été élue par le peuple palestinien en exil n’interpelle-t-il pas l’AFPS et ses membres (la majorité du peuple palestinien est en dehors de la Palestine historique) ?

Le fait que l’autorité palestinienne soit complice des crimes de guerre de l’Etat colonial en pourchassant les résistants et en gardant les colonies israéliennes (voir l’article de Benjamin Barthes – Le Monde) n’interpelle-t-il pas l’AFPS et ses membres ?

Le fait que l’autorité palestinienne réprime son peuple, emprisonne les résistants, les torture et parfois les exécute n’interpelle-t-il pas l’AFPS et ses membres ?

Une affaire a fait réagir l’AFPS par voie de communiqué, quand l’autorité a réprimé des manifestants à Ramallah et ailleurs pour avoir protesté contre les sanctions infligées par l’Autorité palestinienne contre sa population à Gaza.

La liste est très longue.

Contrairement à ce que déclare l’AFPS dans son communiqué d’aujourd’hui en hommage à Saeb Erekat, il ne manquera pas à son peuple palestinien dans les camps de réfugiés ou à son peuple palestinien qui a subi les prisons palestiniennes depuis 1995. Combien de Palestiniens sont–ils passés dans les prisons du « président » Mahmoud Abbas et de son « Super Négociateur » depuis 25 ans ?

Saeb Erekat était un parmi tant d’autres qui a collaboré avec l’occupation et appliqué les accords d’Oslo qui ont institué la base de l’annexion des territoires (zones A, B, C), ouvert la voie à la normalisation des relations avec l’Etat colonial et à l’officialisation de Jérusalem « Capitale d’Israël ».

Sans parler de la corruption qui gangrène l’Autorité palestinienne.

N’est-il pas temps d’arrêter cette hypocrisie de la légitimité d’un Etat colonial, de la légitimité des accords de capitulation d’Oslo, de la légitimité de l’autorité palestinienne et de sa direction collaboratrice de l’occupant comme le fut le gouvernement de Vichy avec les nazis pendant la seconde mondiale ?

Les « négociations de Paix » se sont terminées le 28 septembre 1995, lors de la signature des accords d’Oslo II.

Par votre soutien moral, politique et financier à cette autorité, vous prenez position contre le peuple palestinien qui est en droit de demander des comptes.

Enfin, n’est-il pas temps de reconnaître que l’Etat d’Israël est un Etat colonial et surtout qu’il est, dans sa nature, l’obstacle à la paix ?

Cordialement

Walid Atallah
Membre de l’association des Palestiniens en France

Photo

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

France

Même sujet

Histoire

Même auteur

Walid Atallah

Même date

11 novembre 2020